top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Abris PC et voisinage | Désamorcer les peurs autour d’un buffet

En ligne depuis le 23 avril 2013 et publié dans - modifié le 19 juillet 2017

Suite à l’ouverture d’un abri de protection civile au printemps 2012 au Petit-Lancy (Genève), la Coordination asile.ge a organisé deux rencontres festives entre les demandeurs d’asile logés sous-terre et les habitants du quartier.

Très conviviale, la soirée de septembre,organisée dans un parc du quartier, a permis des interactions inattendues autour d’un grill et de salades. Quelques voisines, de nombreux demandeurs d’asile, plusieurs représentants de l’Hospice général (institution en charge de l’hébergement et de l’aide sociale des demandeurs d’asile) ont participé à cette première rencontre. Puis, grâce à l’impulsion d’une habitante, nous avons organisé un «apéro» de Noël.

Celui-ci a eu lieu autour d’une soupe et d’un buffet canadien en présence de représentants d’associations locales et des autorités lancéennes, ainsi que d’habitants et d’un groupe de demandeurs d’asile. Un bon moment de partage et à nouveau de belles rencontres… Marianne, une habitante, est par exemple venue avec toute une collection de bijoux fabriqués à partir de capsules Nespresso qu’elle a offert aux personnes présentes. Suite à la soirée, un projet d’atelier-bijouterie verra peut-être le jour…

Pourquoi organiser ces événements?

A l’ouverture de l’abri PC pour loger des demandeurs d’asile, des réactions hostiles d’une petite partie de la population se sont manifestées de manière virulente. En réponse, les autorités et institutions compétentes ont mis en place un dispositif sécuritaire renforcé (présence de Securitas, contrôles de police fréquents, règles très strictes comme l’interdiction d’accès à un parc par exemple) et très coûteux. Une approche que nous déplorons, car elle ne fait qu’accroître les tensions,  les incompréhensions, et renforcer les préjugés d’habitants inquiets: si la police est là, c’est que ces personnes qu’on ne croise qu’à l’entrée du parking –qui est l’entrée de l’abri PC- ont quelque chose à se reprocher… De leur côté, les demandeurs d’asile vivent très mal cette situation de mise à l’écart et de suspicion permanente à leur encontre. Eux aussi ont parfois peur de croiser leurs voisins!

Par notre action, nous souhaitons favoriser le vivre ensemble, dépasser les idées-reçues, encourager la rencontre entre deux mondes qui s’ignorent. C’est également une occasion d’expliquer ce qu’est le droit d’asile et comment vivent les demandeurs d’asile à Genève.

Lors de ces deux rencontres, des contacts se sont noués et des projets se sont esquissés pour 2013. La maison de quartier s’est ainsi proposée d’organiser des repas en collaboration avec les habitants de la PC. Nous espérons que d’autres initiatives verront le jour, à l’initiative des associations locales.

Cette expérience nous encourage à poursuivre dans cette voie car, au-delà de moments conviviaux appréciés de tous, c’est une vision de la société que nous défendons, où l’humain est au centre et la solidarité une valeur partagée.

Lucine Miserez Bouleau
Coordination asile.ge

Le 1er dmarmite_01122012_243écembre 2012 la Coordination asile.ge a participé à la Course de la Marmite lors de la traditionnelle Course de l’Escalade à Genève. Plus de 25 participants ont sillonné la Vieille Ville dans une ambiance festive, parmi lesquels des demandeurs d’asile, des étudiants et des représentants d’associations de défense du droit d’asile. Une manière de montrer leur opposition à la révision de la Loi sur l’asile.

Alexa Mekonen

 

, ,