top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Parlement: Mais arrêtons les une bonne fois pour toutes!

En ligne depuis le 24 septembre 2013 et publié dans - modifié le 22 juillet 2017

… ironise le dernier éditorial de SOS Asile, à propose de nouveaux durcissements décidés par les parlementaires fédéraux, qui “ne parviennent pas à réfréner leur ardeur”. A peine la campagne de votation lancée, le Conseil national adopte de nouvelles aggravations du droit d’asile…

Selon un scénario bien réglé, c’est l’ UDC qui est à l’ origine de la manœuvre. A sa demande, une session extraordinaire s’est tenue le 17 avril 2013, sous un titre évocateur: «La réalité Schengen/Dublin: libre circulation des criminels et abus dans le droit d’asile». Les représentant-e-s du Parti démocrate- chrétien (PDC) et du Parti libéral-radical (PLR) ont rivalisé d’imagination liberticide. Au final, deux heures de débat agité pour traiter de 31 propositions plus extrêmes les unes que les autres (Le Temps, jeudi 18 avril 2013). Echanges verbaux musclés, statistiques manipulées, fureur anti-réfugié-e-s: tous les ingrédients ont été réunis pour une communication politique agressive. […]

Le résultat a été, une fois de plus, désastreux pour les maigres droits qui restent aux personnes cherchant asile en Suisse. La proposition de priver les étranger-ère-s admis-e-s à titre provisoire (permis F) de tout regroupement familial n’a été rejetée qu’à une voix près. Par contre, la motion du PLR de renvoyer directement les «réfugié-e-s économiques» dans leur pays d’origine a trouvé une bonne majorité, même si l’ on ne sait pas si et comment cela pourra se concrétiser.

Surtout, le Conseil national a accepté la motion du PDC Christophe Darbellay visant à établir des profils ADN à titre préventif et de manière systématique pour certaines catégories de réfugié-e-s, qui ne sont même pas suspecté-e-s de délits. Le Conseil fédéral a eu beau expliquer qu’une telle motion était anticonstitutionnelle et contraire au principe de proportionnalité, rien n’ y a fait. […]

Christophe Tafelmacher

Tiré de: Sos Asile, Bulletin 107, 2ème trimestre 2013

,