top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

ECRI | 5ème rapport sur la Grèce

En ligne depuis le 26 février 2015 - modifié le 27 février 2015

Grèce: en dépit de la nouvelle loi de lutte contre la discrimination, la xénophobie et la violence contre les migrants, ces problèmes ont atteint des niveaux préoccupants et la ségrégation des enfants Roms a continué, selon la Commission contre le racisme du Conseil de l’Europe (ECRI).

Pour télécharger le rapport, cliquez ici.

lStrasbourg, le 24 Février 2015 – La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) publie aujourd’hui son cinquième rapport sur la Grèce analysant les questions en suspens, et fournissant des recommandations aux autorités.

“Malgré les avancées, telles que l’adoption d’une nouvelle loi anti-racisme, les problèmes persistent – il y a notamment un niveau inquiétant de xénophobie et de violence à l’encontre des réfugiés, des demandeurs d’asile et des migrants mais également une ségrégation continue des enfants Roms dans certaines écoles, en dépit des arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme confirmant la nécessité de mettre fin à cette pratique”, a déclaré le président de l’ECRI, Christian Ahlund.

Le rapport se félicite de la mise en place à la fin 2012 de nouvelles unités de police spéciales chargées de s’attaquer à la violence raciste; de la nomination des procureurs chargés de poursuivre les actes de violence raciste en octobre 2013; et de la promulgation, en 2014, d’une nouvelle loi anti-racisme, qui a modifié les dispositions existantes de la législation pénale.

Pour lire la suite de l’article sur le site du Conseil de l’Europe, cliquez ici.

Derniers billets publiés sur notre site sur la problématique du racisme

 

,