top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

IRIN | Analyse: Les minorités prises pour cible en Irak

En ligne depuis le 23 mars 2015 - modifié le 24 mars 2015

ERBIL, 14 juillet 2014 (IRIN) – «Le bruit des tirs d’artillerie était terrifiant. Il n’y avait plus personne dans ma rue. Notre famille a été la dernière à partir», a expliqué Janda, qui appartient à la communauté chrétienne assyrienne d’Irak.

l

“Erbil Skylin, Taken from the top of the Citadel in Erbil ” from Jeffrey Beall (Flickr)

Elle et les cinq membres de sa famille ont fui la ville de Qaraqosh (également connue sous le nom de Bakhdida et Al-Hamdaniya), située à 30 km à l’est de Mossoul, au nord de l’Irak, en pleine nuit. La famille a rejoint Erbil – capitale de la région semi-autonome du Kurdistan – en voiture et trouvé refuge dans une salle de sport d’Ankawa, un faubourg à majorité chrétienne de la ville.Janda fait partie des quelque 10’000 chrétiens qui ont fui la plaine de Ninive – province située au nord-est de Mossoul – en l’espace de quelques jours, à la fin du mois de juin, et se sont réfugiés à Erbil pour échapper aux militants de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et aux combats qui opposent ces derniers aux forces armées kurdes (Peshmerga). La campagne de bombardements aériens des forces de sécurité irakiennes contre l’EIIL a ajouté à l’inquiétude ambiante. «Nous avons peur car nous avons entendu des rumeurs selon lesquelles l’EIIL décapite des gens», a dit Ammar, lui aussi chrétien, qui a quitté Qaraqosh avec sa femme, Iman, et leurs deux enfants. Ils ont trouvé refuge dans une salle exigüe. «Ce qui est arrivé aux chrétiens de Syrie – nous nous attendons à subir le même sort», a-t-il ajouté. Selon des rapports sur la situation en Syrie, des églises ont été brûlées et des chrétiens ont été attaqués et contraints de se convertir à l’islam au cours de ces derniers mois. Ces informations, même si elles ne sont pas avérées, ont renforcé les craintes de la communauté chrétienne d’Irak.

Pour lire la suite de l’article sur IRIN News, cliquez ici.

Derniers billets publiés sur notre site concernant l'Irak et le réfugiés irakiens: