top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

La Suisse et l’accueil des réfugiés syriens

En ligne depuis le 2 avril 2015 et publié dans

2,1 millions de réfugiés. Si la Suisse accueillait, proportionnellement à sa population, le même nombre de réfugiés syriens que le Liban, elle en aurait accueilli 2,1 millions! Alors demander que la Confédération accueille 100’000 réfugiés syriens de plus, comme l’ont fait un groupe de 27 organisations alémaniques et les Verts fin décembre, un chiffre qui a fait sursauter nombre de politiques, n’est finalement pas si absurde. Tout dépend du pays avec lequel on se compare.

kQuestionnée sur le manque de générosité de la Suisse (Le Temps, 28.01.14), Madame Sommaruga estime que “cette perception n’est pas justifiée”, car “10’000 réfugiés ont trouvé refuge en Suisse depuis le début de la guerre civile”; “la Suisse est le seul pays à avoir proposé des facilitations au niveau des visas pour permettre le regroupement familial” et enfin le pays “a accueilli un contingent de 500 réfugiés syriens particulièrement vulnérables”.

Qu’en est-il exactement? Au 31 décembre 2014, le Secrétariat d’Etat aux migrations indique que 9000 Syriens sont arrivés en Suisse depuis le début du conflit en 2011, dont 4200 grâce au visa facilité pour les personnes ayant de la famille en Suisse. Sur ces 4200, 3062 ont déposé une demande d’asile, 892 ont obtenu une autorisation de séjour provisoire et 270 n’ont pour l’heure fait aucune démarche dans un sens ou dans l’autre.

Est également comptabilisé dans les 9000, l’ensemble des 7775 demandes d’asile déposées depuis mars 2011. Or, à fin décembre 2014, 5404 demandes avaient été réglées en première instance, les autres étant en cours de traitement. Et sur ces 5404, 900 ont été rejetées en première instance soit par décision de non-entrée en matière (763 NEM), soit par rejet (135).

Quant au contingent de 500 personnes sur trois ans promis par la Suisse, 193 réfugiés sont pour l’heure arrivés sur sol helvétique.

8000? 10000? Au regard du Liban, de la Turquie, de l’Allemagne ou de la Suède (v. notre article “Accueil des réfugiés syriens, vraiment?“), se présenter avec un nombre à 5 chiffres fait plus joli sur la photo de famille. Le Conseil fédéral devrait annoncer, fin février, de nouvelles mesures en terme d’accueil de réfugiés. Reste à savoir comment se chiffrera la “tradition humanitaire” de la Suisse.

Sophie Malka

Derniers billets publiés sur notre site concernant la Syrie et les réfugiés syriens:

, ,