top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

TdG | Le retour forcé des exilés kosovars au pays

En ligne depuis le 7 avril 2015

Des rumeurs ont amené des milliers de personnes à partir. Les premiers retours contraints sont douloureux. Reportage.

Article de Mathieu Matiniere, paru dans la Tribune de Genève, le 7 avril 2015. Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site de la TdG.

Nedjmedin a été expulsé de force vers sa terre natale. Photo: Alberto Campi

Nedjmedin a été expulsé de force vers sa terre natale. Photo: Alberto Campi

Depuis le début de 2014, un exode massif a vidé le pays d’une partie de ses habitants. Entre 100’000 et 200’000 personnes – soit près de 10% de la population de cet Etat de 1,7 millions d’habitants – auraient fui vers des pays de l’Union européenne (UE), principalement en Allemagne. Les Roms du Kosovo – dont le taux de chômage dépasse les 90% – ont été les premiers à partir, suivis des Albanais, l’ethnie majoritaire, dès juillet. L’accord de normalisation des relations avec la Serbie, signé en 2013, avait déjà ouvert le passage vers la Hongrie et l’UE. Puis des rumeurs infondées ont circulé. Elles laissaient entendre que l’Europe aurait un soudain besoin de main-d’œuvre, que l’asile serait plus facile à obtenir. «Il n’y a pas eu de conspiration rationnelle», explique un cadre des Nations Unies à Pristina.

Pour continuer la lecture de l’article, cliquez ici.