top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Le Courrier des Balkans | L’externalisation de la politique migratoire européenne dans les Balkans

En ligne depuis le 30 mai 2015 - modifié le 20 septembre 2015

Entre 2006 et 2013, l’analyse de dix pays des Balkans (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Roumanie, Serbie, Slovénie) révèle une multiplication par deux du nombre de centres de détention d’étrangers, et une multiplication par quatre de la capacité d’accueil de ces centres. Derrière cet accroissement spectaculaire se cache une action coordonnée des institutions européennes visant à déléguer une partie de la gestion des populations migrantes aux pays des Balkans. En quoi consiste ce (premier) volet de l’externalisation de la politique migratoire dans les Balkans?

Article de Morgane Dujmovic, paru le 29 mai sur le blog du Courrier des Balkans. Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site du Courrier des Balkans.

La mise en place de centres de détention de migrants est un instrument fondamental de la politique migratoire de l’UE. Elle permet aux Etats-Membres de fixer sur leurs territoires des migrants «indésirables», d’organiser de façon coercitive leur présence physique le temps de leur expulsion ou admission (même si l’on peut se questionner sur l’existence d’objectifs moins visibles, comme la dissuasion par des durées d’enfermement longues souvent non suivies d’expulsion). Dans les Balkans, les incitations à produire des institutions d’enfermement pour migrants se fait avec le processus de pré-adhésion ou d’adhésion à l’Union européenne. Dans cette relation faite de conditionnalités, la mise en place de lieux d’enfermement pour migrants apparaît dans les mesures préconisées par les institutions européennes pour le contrôle des frontières et des migrations.

Pour continuer la lecture de l’article, cliquez ici.

elargissement-enfermement-72fd5

, ,