Aller au contenu
 

Retour sur le dernier « cercle du silence » à Genève

Samedi 20 juin 2015, Journée mondiale des Réfugiés, s’est déroulé le 24e Cercle de silence organisé par le groupe « Cercle de silence-Genève ».

Pendant le temps de silence, les participants ont eu la possibilité d’écrire sur des rouleaux de papier kraft les noms des migrants morts noyés en traversant la Méditerranée depuis 1993 ou des suites de la politique restrictive établie par l’Union européenne.

La liste des personnes décédées se monte actuellement à plus de 23’000 noms. Elle a été établie par UNITED for Intercultural Action, European network against nationalism, racism, facism and in support of migrants and refugees.

De l’avis unanime des participants, cette démarche a permis de sortir de l’anonymat toutes ces personnes demeurées longtemps dans l’indifférence ou l’oubli.

Voici quelques impressions des participants:

  • « En écrivant ‘femme 79 ans origine inconnue’, j’ai tout de suite fait le lien avec ma mère »
  • « En mentionnant ‘168 adultes et 100 enfants, noyés, venant d’Afrique’ j’ai pensé: quelle horreur! »
  • « ‘…famille syrienne, deux adultes et trois enfants, noyés en mer Egée, … Samuel Bardhi, bébé de 6 mois, Kosovo, mort d’une pneumonie en arrivant en Autriche… Shokrolah Khaleghi, 27 ans, Iran, s’est suicidé dans un foyer de requérant à Leicester, après que sa demande d’asile soit refusée…’ plus j’écrivais de noms et plus je prenais conscience de la réalité vécue par les migrants »
  • « En écrivant tous ces noms, j’ai réalisé que ceux que nous recevons en Suisse sont, pour la plupart, des survivants! »
 Inès Calstas et Nicole Andreetta

Photo: Nicole Andreetta
Photo: Nicole Andreetta

Agora-Cercle-Silence-juin-2015-011 Agora-Cercle-Silence-juin-2015-013