top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Le Matin | Vivre en abri nourrit leurs cauchemars

En ligne depuis le 31 juillet 2015

Loger les migrants, souvent traumatisés par leur parcours, dans des abris PCi sous terre fait polémique. A raison, estime le corps médical.

Article de Cléa Favre, publié dans Le Matin, le 31 juillet 2015. Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site du Matin.

Nelson Feldman, psychiatre psychothérapeute à Nyon et médecin associé au service d’addictologie des HUG, suit des requérants logés dans ces conditions. «Cette population est déjà fragilisée: elle a souvent subi la torture, l’emprisonnement, les mauvais traitements, perdu son statut social… Elle ne peut donc pas être comparée à des recrues qui vivent majoritairement bien leurs nuits en abri, et retrouvent leur environnement habituel le week-end», prévient-il. La prévalence de troubles psychiques est très élevée au sein des requérants: états dépressifs sévères, troubles anxieux, stress post-traumatique, addictions… Le contexte de promiscuité, de bruit, d’agressivité, voire de violences, entraîne la réminiscence de mauvais souvenirs, donnant souvent lieu à des cauchemars.

Pour continuer la lecture de l’article, cliquez ici.