top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

RTS | Le dispositif européen de relocalisation des migrants sous pression

En ligne depuis le 6 novembre 2015

Alors que la semaine prochaine verra se multiplier les réunions en haut lieu au sein de l’Union européenne ainsi qu’avec l’Afrique, la politique migratoire européenne de met difficilement en place alors que la pression migratoire ne faiblit pas. Le dispositif de relocalisation des arrivants et son mécanisme de solidarité peinent à se concrétiser.

Interview d’Etienne Piguet, professeur de géographie humaine à l’Université de Neuchâtel, spécialiste des migrations. Cliquez ici pour écouter l’interview, diffusée à Forum (RTS), le 6 novembre 2015.

Le journaliste reporte une annonce de la Commission européenne qui a prévu l’arrivée en Europe de 3 millions de migrants d’ici la fin de 2017. Réaction de Etienne Piguet:

“On est surpris que ce chiffre ait été mis dans la presse parce qu’il n’y a aucune base pour estimer des effectifs de migrants de cette manière-là. Et le résultat c’est que ça effraie encore un petit peu plus les populations. Personnellement, je ne comprends pas pourquoi l’Union européenne a laissé passer un tel chiffre. On a eu des chiffres qui ont circulé de façon tout à fait fantaisiste dans le passé déjà. On avait parlé de millions de personnes qui attendaient en Libye, et ils ne sont jamais venus… Le chiffre n’est pas surréaliste, c’est un scénario possible, mais de dire ‘c’est un scénario possible parmi d’autres’ c’est une chose, et de dire ‘on prévoit 3 millions de migrants’ c’est autre chose. La manière dont le chiffre a été communiqué, ça donne l’impression que c’est une prévision. Et c’est un très mauvais signal”

Derniers articles publiés sur notre site concernant la rhétorique de l'afflux:

 

,