top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Chronique Suisse | Du 15 juillet au 9 septembre

En ligne depuis le 7 décembre 2015 et publié dans

15 juillet

La Suisse enregistre une baisse de 17% de cas de transfert Dublin pour l’année 2014 en comparaison à 2013. Une diminution qui, selon les autorités, est en partie due au fait que certaines personnes disparaissent afin d’éviter leur renvoi. D’autre part, parce que les empreintes digitales des requérants ne sont pas systématiquement enregistrées lors de leur arrivée en Europe, rendant difficile l’établissement de l’État responsable du traitement de la demande d’asile.

16 juillet

Selon un sondage paru dans l’Hebdo, 87,4% des personnes interviewées estiment le système Dublin dysfonctionnel. 30% soutiennent l’idée qu’il faudrait accueillir plus de réfugiés provenant de pays en guerre comme la Syrie ou l’Irak ; 8,9% des interviewés accueilleraient des personnes fuyant la misère. 57,4 % considèrent l’accueil des réfugiés comme une tâche régalienne, mais ils seraient 19,6% à être disposés à héberger un demandeur d’asile.

20 juillet

Perreux, Lyss et Liestal accueilleront des centres fédéraux pour demandeurs d’asile. Perreux deviendra un des deux centres d’enregistrement et de procédure de Suisse romande, remplaçant celui de Vallorbe, qui deviendra un centre de départ.

7 août

En réponse aux multiples attaques faites contre la protection offerte par la Suisse à la majorité des Erythréens la demandant, la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a rappelé que l’Erythrée  était  «une dictature et un État de non droit ». A ceux qui prétendent que ceux-ci viennent en Suisse pour des raisons économiques, elle souligne que les Erythréens sont soumis à une procédure individuelle et qu’il n’y a pas de reconnaissance automatique de leur statut de réfugié. Elle relève enfin que la situation en Suisse est beaucoup moins tendue que dans la plupart des pays de l’UE.

15 août

Accueillis à la salle du Faubourg, les membres du collectif No Bunkers quittent les lieux à la demande de la Ville. Le mouvement d’occupation et les mobilisations contre l’héberge- ment des demandeurs d’asile dans les abris de protection civile de l’été ont contribué à faire avancer un dossier bloqué depuis plusieurs années. Le bâtiment administratif ONUSIDA sera réaménagé et prêt à accueillir des demandeurs d’asile début 2016. De nombreuses pistes ont été annoncées par le Conseiller d’Etat Mauro Poggia.

27 août

L’État érythréen perçoit une taxe de 2% sur ses citoyens réfugiés ou établis en Suisse. Une pratique connue, mais illégale, car elle suppose l’autorisation de la Confédération, ce qui n’est pas le cas de l’Erythrée. Des agissements qui, ajoutés à des suspicions de trafic d’êtres humains, selon une enquête menée par l’Hebdo, sont compliqués à contrôler : la confiscation des avoirs par la Suisse ou la notification de capitaux douteux par les banques s’avèrent difficiles. Le produit de ces finances « offshores » serait placé dans des banques suisses. L’Office fédéral de la police mènerait l’enquête et devrait remettre ses conclusions d’ici la fin de l’année.

29 août

Thème phare des élections fédérales d’octobre, l’asile est le terrain de jeu favori des politiciens de droite et du centre. Moratoire sur l’octroi du statut de réfugié, réduction des prestations, suppression de l’assistance juridique gratuite prévue dans le projet de restructuration : telles sont les propositions de l’UDC. Le PDC veut éliminer les prestations en cash, astreindre les demandeurs d’asile à un travail sans rémunération. Et le PLR s’en prend aux Erythréens, premier pays d’origine des demandeurs d’asile avec les Syriens.

30 août

En mars dernier, le Conseil Fédéral annonçait vouloir accueillir 3000 réfugiés syriens. Fin août, seules 23 personnes étaient arrivées sur sol helvétique révélait le Matin Dimanche.

31 août

Refusant d’êtres relégués aux abris PC, c’est dans le jardin du Sleep-in- structure d’accueil nocturne pour sans-abris de Renens dans le canton de Vaud que des migrants ont trouvé un refuge temporaire. Ils y dorment sous tente ou à la belle étoile. Une alternative qui n’est pas vue d’un bon œil par les autorités. Expulsés des lieux, ils occupent aujourd’hui une école désaffectée, à Lausanne. Du côté de l’Église Saint Laurent, Le collectif R n’a pas pris de vacances. Le lieu abrite toujours des requérants d’asile menacés de renvoi Dublin vers l’Italie. Malgré plusieurs ultimatums de la part du conseil synodal, le collectif et les habitants du refuge résistent.

9 septembre

Il avait choisi la grève de la faim pour lutter contre son renvoi en Tunisie. 43 jours que Mohamed, débouté de sa demande d’asile, ne mangeait plus, malgré les risques de séquelles irréversibles, dans le plus grand silence. Sa détention a été levée.

Page réalisée par Luma Pillet