top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Dublin | Dialogue au cœur de l’absurde

En ligne depuis le 7 décembre 2015 et publié dans - modifié le 13 août 2017

La scène se passe dans un bureau de l’office de la population, à Genève. Un fonctionnaire explique à une famille ukrainienne les conséquences de la réponse donnée par le Secrétariat d’État aux migrations (SEM): une décision de non-entrée en matière Dublin.

– Vous devez quitter la Suisse pour aller en Espagne!

– Nous ne voulons pas aller en Espagne. Nous avions décidé d’aller en Suisse et nous voulons rester en Suisse.

– Vous ne connaissiez pas le règlement Dublin avant de partir?

– Nous le connaissions très bien. Tout le monde connaît le règlement Dublin!

– Alors pourquoi avez-vous un visa Schengen pour l’Espagne?

– Parce que pour arriver en Suisse, il faut un visa Schengen. Nous avons pris le seul que nous avons pu obtenir. D’abord nous avions acheté un visa pour la Grèce. Je suis tombé malade, j’ai été hospitalisé et on nous l’a volé. Alors, nous avons pu avoir ce visa pour l’Espagne et nous l’avons pris, nous voulions quitter le pays au plus vite!

– Maintenant vous allez être renvoyés en Espagne.

– Mais nous n’avons jamais mis les pieds en Espagne!

– Euh oui,… enfin… vous allez devoir aller en Espagne…

J’étais présente à l’entretien, et je peux vous dire que le fonctionnaire réalisait l’absurdité de ses questions et était plutôt embarrassé.

Nicole Andreetta

,