top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

REFUGEES WELCOME

REFUGEES WELCOME

Réfugiés bienvenus! La solidarité revendiquée par des milliers d’européens

En ligne depuis le 7 décembre 2015 et publié dans - modifié le 13 août 2017

La fin de l’été et les drames survenus en Autriche et en Turquie, témoignant de la brutalité de la politique migratoire européenne, ont fait apparaître un autre visage de l’Europe. Sous la bannière Refugees Welcome !, des milliers d’hommes et de femmes sont sortis de leur torpeur et de leur confort pour manifester leur indignation, parfois en actes citoyens ou de résistance – aide bénévole, proposition d’accueillir un réfugié chez soi, aller à la frontière hongroise avec des cars pour aider les réfugiés à atteindre l’Allemagne, accueillir les réfugiés dans les gares, etc.

En Suisse, les associations, comme la nôtre, ont été sollicitée par de nombreuses personnes souhaitant, soit proposer d’accueillir un réfugié ou une famille de réfugié, soit donner un peu de son temps. Une liste des possibilités et des besoins en Suisse romande est disponible sur notre site web. N’hésitez pas à la diffuser. Par ailleurs, l’EPER a ouvert une hotline en vue d’orienter les personnes qui souhaitent s’engager.


Références:

Ci-dessous, deux exemples parmi les nombreuses possibilités d’actions concrètes:

Cohabiter, pour intégrer
C’est logique, une cohabitation! Voilà la devise du projet “Wegeleben” (vivre en cohabitation). L’objectif des initiants est de permettre à des demandeurs d’asile et réfugiés de sortir de l’ «isolement culturel des    hébergements collectifs », comme on peut le lire sur le site www.wegeleben.ch. Le concept est simple: les personnes qui veulent mettre à disposition une chambre pour un demandeur d’asile, peuvent s’annoncer auprès de l’association, qui, à travers son site, met en contact ceux qui cherchent et ceux qui proposent un logement. A travers cette initiative, le groupe ambitionne d’abattre les frontières et promouvoir l’intégration.

Reliance, une aide scolaire
Vous vous sentez concernés par le sort des jeunes migrants en situation difficile à Genève et êtes prêts à nouer avec l’un d’eux une relation de confiance? Vous croyez à l’importance d’instaurer un partenariat avec sa famille et de collaborer avec son réseau pour rendre le lien famille – enfant – école et quartier plus authentique?
L’association RELIANCE cherche des bénévoles. RELIANCE propose des tutorats à des jeunes en difficulté scolaire issus majoritairement de familles migrantes, aux revenus très modestes. Consulter l’offre et les profils des bénévoles recherchés sur notre site asile.ch/vivre-ensemble/?p=25180

FESTIVAL DU 26 SEPTEMBRE À BERNE, SCHÜTZENMATTE
Le Festival organisé le 26 septembre dernier à Berne par Solidarités sans frontières a été l’occasion de marquer son soutien à une politique migratoire ouverte et à souligner combien le système Dublin est dépassé. Vivre Ensemble était présente et y a tenu un stand d’information et de sensibilisation.

Si l’Allemagne s’est démarquée dans ses messages d’ouverture et d’accueil, d’autres initiatives émanant de la population ont marqué le début du mois de septembre, ailleurs en Europe.

Allemagne. Quelque 60 universités allemandes ont décidé d’ouvrir gratuitement leurs portes aux réfugiés, leur permettant de suivre les différents cursus en qualité d’étudiants libres, sans frais d’inscription.
Espagne. Les villes «indignées» répondent à l’inaction de leur gouvernement face à l’arrivée de nombreux migrants, en lançant l’idée d’un réseau de villes-refuges. Barcelone a pris les devants en informant la prochaine mise sur pied d’un « registre de familles volontaires », offrant une aide temporaire aux personnes dans le besoin.
Hongrie. L’ancien premier ministre hongrois, Ferenc Gyurcsany, a décidé d’accueillir une famille de réfugiés syriens sous son toit. Un acte de solidarité qui contraste avec les mesures entreprises par Viktor Orban en vue de restreindre l’accès des réfugiés à la Hongrie.
Autriche. 31 août. 20’000 personnes ont défilé dans les rues de Vienne, suite à la tragédie qui a coûté la vie à 71 migrants. Les manifestants ont marché pour dénoncer le traitement indigne et les conditions d’accueil déplorables réservés aux migrants.
Islande. Son gouvernement ne veut accueillir que 50 réfugiés ? La société islandaise lui répond non ! C’est un réel mouvement d’entraide qui a parcouru l’Islande à la suite de cette annonce. En effet, ils sont environs 11’000, soit 3% de la population, à s’être portés volontaires pour accueillir des réfugiés syriens chez eux. C’est notamment après un appel lancé par le professeur Bryndis Bjorgvinsdottir que cette vague de solidarité a déferlé sur le pays.