top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films-Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Sexe, âge, richesse et niveau de formation: les vrais facteurs explicatifs de la criminalité

En ligne depuis le 15 janvier 2016 - modifié le 30 septembre 2016

A l’heure où l’UDC se paie à nouveau à coup de millions (une estimation, soyons honnête) un tout ménage pour défendre sa nouvelle initiative pour l’expulsion des criminels étrangers en votation le 28 février prochain, nous ne pouvons que conseiller de relire l’analyse du professeur de criminologie André Kuhn démontant par A+B le faux lien de causalité entre criminalité et nationalité.

criminalite1Le sexe, l’âge, puis le niveau socio-économique et le niveau de formation sont les seules variables explicatives de la criminalité. En gros, qu’ils soient titulaires d’un passeport à croix-blanche ou non, les hommes, jeunes, pauvres et peu formés ont le même potentiel de criminalité… Au moment de mettre le bulletin dans l’urne le 28 février, il faudra bien réfléchir avant de donner des voix à un parti qui ment en déclarant vouloir rendre les rues plus sûres, puisqu’il est le premier à couper dans les budgets de l’éducation, de la formation, de l’insertion sociale, de l’intégration, et à vouloir limiter l’accès au travail de certaines catégories de la population. Autrement dit à démanteler tout ce qui aurait une réelle efficacité pour lutter contre la criminalité.

Alors, à défaut de millions, n’hésitez pas à lire et à faire lire notre hors-série: Comment s’explique la surreprésentation des étrangers dans la criminalité? qui existe aussi en allemand.

> Lien vers notre page criminalité et préjugés

Et pour en savoir plus sur les enjeux derrière l’initiative dite “de mise en oeuvre”, et les risques qu’elle fait courir aux Suisses comme aux étrangers, retrouvez l’analyse publiée dans la dernière édition de Vivre Ensemble: Initiative de mise en oeuvre | Minage des droits fondamentaux.

Vivre Ensemble

Derniers billets publiés sur notre site concernant l'initiative de mise en oeuvre: