top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Le Taurillon | Les insulaires grecs et les réfugiés, une solidarité de fait

En ligne depuis le 1 avril 2016 - modifié le 21 juin 2016

L’Europe fait face à une crise migratoire sans précédent. En première ligne se trouvent les pays sud-méditerranéens qui, chaque jour, accueillent des migrants de tous âges. Je vous propose de lire le témoignage de Nina, la fondatrice d’un des nombreux groupes solidaires citoyens de soutien aux réfugiés en Grèce.

Article de Sarah Champagne, publié le 26 mars 2016 sur le blog Le Taurillon, magazine eurocitoyen. Cliquez ici pour lire l’article sur le blog Le Taurillon.

«Notre groupe de soutien comprend une quarantaine de personnes. Ce sont tous des bénévoles venus donner de leur temps libre. Nous sommes totalement indépendants, c’est-à-dire que nous ne sommes financés par aucune administration. Notre but n’est absolument pas de récolter de l’argent. Nous agissons par nécessité. Des milliers de personnes fuyant la guerre et l’extrême pauvreté arrivent chaque jour en Grèce. Elles sont parties de leur pays sans être sûres d’atteindre un jour leur destination. Elles arrivent au terme d’un voyage exténuant, affamées, apeurées et engourdies de froid. Fin janvier 2016, nous avons fait face au pire naufrage de migrants dans la mer Egée. Beaucoup de gens, notamment des enfants, sont morts, et nous avons fait de notre mieux pour accueillir et rassurer les autres. Les bénévoles sont très fatigués psychologiquement et physiquement. Mais nous devons continuer d’agir, il en va de notre dignité», explique Nina.

Cliquez ici pour continuer la lecture de l’article.

Les initiatives solidaires se multiplient en Suisse romande aussi. Si vous aussi vous avez envie de vous engager,  consulté le “Petit guide solidaire” de la coordination asile.ge.

Vous êtes un groupement ou une association active, d’une manière ou d’une autre, auprès des réfugiés  en  Suisse  romande? Vous récoltez des  habits, cherchez des  bénévoles pour des cours de français, accompagner les réfugiés ou les demandeurs d’asile? Nous pouvons relayer vos actions et vos besoins: écrivez à vivre.ensemble@asile.ch.

,