top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

En bref | Faites ce que je dis et pas ce que je fais!

En ligne depuis le 11 avril 2016 et publié dans - modifié le 14 août 2017

L’UDC n’est pas à une contradiction près. Le parti veut faire revoter le peuple sur un objet sur lequel celui-ci s’est déjà prononcé! Son référendum sur l’asile à propos duquel nous devrons voter en juin prochain porte notamment sur la possibilité donnée aux autorités fédérales de réquisitionner et adapter des constructions de la Confédération pour y héberger des demandeurs d’asile sans l’avis des communes. Disposition qui faisait partie du paquet de mesures -dont la suppression des demandes aux ambassades, la création de centres pour “récalcitrants”, etc.- auxquelles le Parlement avait attribué un caractère “urgent” et que le peuple avait approuvé à une très large majorité le 9 juin 2013. En fait, la doctrine du peuple qui a toujours raison n’est valable aux yeux de l’UDC que quand ça l’arrange. Quand on pense aux cris d’indignation lancés par le parti lorsqu’a été évoquée l’idée de faire revoter les Suisses sur les bilatérales après le 9 février…

Sophie Malka

, ,