top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Intervention – Sur la base d’un fact-checking, le Comptoir s’adresse directement à l’auteur d’une information incorrecte ou  pouvant relayer une représentation stéréotypée de la réalité en matière d’asile, pour lui proposer une argumentation et de la documentation. Nous en publions une sélection, après échange avec le journaliste.

Non, la Suisse n’appliquera pas l’accord de Dublin aux personnes relocalisées depuis les “hotspots”

En ligne depuis le 19 avril 2016

Le 5 mai 2016, le Comptoir des médias est intervenu auprès de l’ats/nxp et des journaux (24 Heures, Le Matin, la Tribune de Genève, 20 Minutes) qui ont repris leur dépêche. Contrairement à ce qui a été communiqué dans les médias, les personnes qui arriveront en Suisse grâce au programme européen de localisation ne seront pas soumises à une procédure Dublin.

Dans la dépêche on peut lire:

Dans le cadre du programme européen de relocalisation, le Conseil fédéral avait décidé en septembre dernier d’accueillir jusqu’à 1500 réfugiés, qui ont déjà été enregistrés en Italie ou en Grèce dans des «hotspots», ou centres d’accueil, lancés récemment.

Parmi ces 1500 personnes, certaines pourraient toutefois ne pas rester sur sol helvétique. La Suisse continue en effet d’appliquer l’accord de Dublin à tous les demandeurs d’asile.

Le 7 avril 2016, nous avons écrit le message suivant à l’ats, NewsExpress (nxp) ainsi qu’aux rédacteurs des journaux qui ont publié la dépêche:

Nous avons lu avec intérêt l’article “La Suisse va accueillir 30 réfugiés venus d’Italie” du 3 avril 2016 publié conjointement par le 20 Minutes, le 24 Heures, et le Matin et signé ats/nxp.

Dans cet article on peut lire:

“Parmi ces 1500 personnes, certaines pourraient toutefois ne pas rester sur sol helvétique. La Suisse continue en effet d’appliquer l’accord de Dublin à tous les demandeurs d’asile“.

Il est en effet illogique que les personnes qui sont relocalisées en Suisse depuis les hotspots en Italie ou en Grèce puissent obtenir une décision NEM-Dublin, car, évidemment, ces personnes ont transité par un autre pays européen, là où les hotspots sont localisés, avant de venir en Suisse.

Nous avons contacté le SEM, qui a confirmé notre analyse: “La Suisse est en charge du traitement de ces demandes d’asile. Des transferts Dublin sont donc exclus” (email de Mme Kohlprath du 5 avril 2016).

Nous vous demandons donc de bien vouloir corriger cette erreur dans la version online de cet article.

Réponse du rédacteur en chef de NewsExpress, reçue le 12 avril 2016:

Comme NewsExpress publie des dépêches d’agence pour 24heures.ch, lematin.ch, tdg.ch et 20minutes.ch, la correction a été effectuée sur ces 4 sites au même moment.

Le paragraphe problématique a en effet été enlevé des sites qui ont publié la dépêche. L’ats nous assuré, le 12 avril 2016, que “la correction sera apportée à l’instant dans notre banque de données. L’auteur de la dépêche sera par ailleurs informée de votre précision dès qu’elle sera de retour en rédaction”.