top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

HCR | Irak: Pénurie de fonds pour l’aide humanitaire alors que des milliers de personnes fuient Falloujah

En ligne depuis le 23 juin 2016

Une somme de 17, 5 millions de dollars est nécessaire de toute urgence pour répondre aux besoins immédiats de plus de 85’000 personnes ayant fui la ville assiégée le mois dernier.

Communiqué du HCR, publié le 21 juin 2016. Cliquez ici pour lire le communiqué sur le site du HCR.

Des dizaines de milliers de civils ont fui ces derniers jours la ville assiégée de Falloujah en Irak et une somme de 17,5 millions de dollars est nécessaire de toute urgence pour répondre à leurs besoins immédiats, a déclaré aujourd’hui l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

Plus de 85’000 personnes ont fui Falloujah et la région environnante depuis une offensive militaire lancée par les forces gouvernementales pour reprendre la ville aux extrémistes. Cette offensive a débuté il y a un mois, en date du 23 mai.

Environ 60’000 parmi ces personnes déplacées ont fui en tout juste trois jours la semaine dernière, entre les 15 et 18 juin. Des milliers d’autres pourraient avoir l’intention de quitter la ville, a déclaré la porte-parole du HCR Ariane Rummery lors d’un point de presse à Genève mardi (21 juin).

«Les fonds sont désespérément nécessaires pour augmenter le nombre de camps et fournir des articles de secours aux personnes déplacées ayant déjà enduré des mois de privations et de difficultés, avec des pénuries de nourriture ou de médicaments», a souligné Ariane Rummery. «Nous avons également besoin de fonds pour assurer un soutien psycho-social et d’autres types d’assistance à cette population épuisée et profondément traumatisée.»

Le HCR et ses partenaires ont fourni des tentes et une aide d’urgence aux familles déplacées à Amiriyat al Fallujah, Al Khalidiya et Habbaniyah City Tourist (HTC) – dans un périmètre de 20 à 30 kilomètres autour de Falloujah. Toutefois, avec la hausse des arrivées la semaine dernière, les conditions de surpopulation sont croissantes, selon Ariane Rummery.

«Deux voire trois familles sont parfois obligées de partager des tentes dans de nombreux cas, tandis que d’autres dorment en plein air, sans installations sanitaires. La hausse des températures, l’absence d’ombre et l’insuffisance de l’eau potable aggravent une situation déjà désespérée», a déclaré Ariane Rummery.

Ces besoins croissants ont porté les fonds du HCR à des niveaux de crise. A presque la moitié de l’année 2016, le HCR a reçu seulement 21 pour cent des fonds nécessaires pour l’Irak et la région environnante. C’est l’une des plus importantes situations de déplacement interne et de réfugiés au monde.

Seulement 127,7 millions de dollars ont été reçus par rapport aux besoins prévus de 584 millions de dollars en 2016. Le HCR épuise actuellement les ressources disponibles pour l’aide humanitaire en Irak afin de faire face à l’évolution rapide de la crise de déplacement de population depuis Falloujah.

Six camps ont déjà été établis à Amiriyat et Falloujah. Trois autres sont en construction à Khalidya et Habbaniya City Tourist. Par ailleurs, deux autres sont actuellement en cours d’agrandissement. Le HCR s’attend à ce que 20 autres camps seront nécessaires au cours des prochaines semaines pour abriter 30’000 personnes. Des fonds sont également nécessaires de toute urgence pour pouvoir fournir des couvertures, des matelas et des jerrycans ainsi que d’autres types d’assistance.

En plus de Falloujah, le HCR répond au déplacement, ces trois derniers mois, de plus de 20’000 personnes depuis Mossoul et les districts environnants en raison de nouvelles offensives sur place.

Ces derniers jours, près de 3000 personnes sont arrivées au camp de Debaga dans le gouvernorat d’Erbil où se trouve déjà une importante population déplacée ainsi que dans un stade voisin avec 10’000 déplacés. Les nouveaux arrivants sont hébergés dans un centre d’accueil bondé, dont la population atteint maintenant sept fois sa capacité initiale d’accueil.

«Il y a peu de latrines et l’eau potable est en pénurie. On estime que plus d’un million de personnes vivent encore à Mossoul et que toute offensive importante menée contre la ville pourrait entraîner jusqu’à 600’000 personnes déplacées supplémentaires», a ajouté Ariane Rummery.

En tout, on compte en Irak plus de 3,3 millions de personnes déplacées internes qui ont fui leurs maisons depuis janvier 2014, au-delà d’un million de personnes qui sont toujours déplacées depuis les conflits sectaires du milieu des années 2000.

Par ailleurs, quelque 230’000 réfugiés irakiens ont cherché refuge dans d’autres pays de la région. Parmi eux, environ 6700 Irakiens originaires de Mossoul et ses alentours ont pris la décision désespérée de fuir vers le gouvernorat d’Al-Hasakeh, au nord-est de la Syrie déchirée par la guerre.

Derniers articles publiés sur notre site sur la situation en Irak ou des réfugiés irakiens: