top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Le Matin Dimanche | Un jour, j’ai voulu leur montrer autre chose que la caserne grise

En ligne depuis le 28 juin 2016

Aider des réfugiés, de nombreux Romands en font l’expérience. Une journaliste du «Matin Dimanche» a tenté l’aventure. Les moments de vertige, de combat, de rire et de pleurs, elle raconte tout.

Article de Camille Krafft, publié sur le site du Matin Dimanche, en juin 2016. Cliquez ici pour lire l’article sur le site du Matin Dimanche.

Sur le papier, tout nous oppose, eux et moi. Je suis non croyante, j’ai des enfants hors mariage et des amis proches homosexuels. Ils suivent le ramadan, refusent de faire la bise à une personne du sexe opposé et pensent qu’un carré de tissu posé sur leurs cheveux protège les femmes de la concupiscence masculine. Zainab*, la maman, se dit persuadée que c’est Allah qui m’a mise sur sa route. Moi, je crois plutôt que c’est Gelos, l’esprit du rire. Avec elle, je me marre. Tout nous oppose, mais on rit des mêmes choses et d’abord de nous-mêmes. A partir de là, tout est possible.

J’ai ri et j’ai pleuré, aussi. En écopant de «cas Dublin», on a sauté la démo du jeu pour passer directement au niveau avancé. Mais on n’a jamais perdu espoir, et on a fini par gagner.

Ma rédaction en chef m’a demandé de raconter cette expérience. Ce récit est mon témoignage de citoyenne, vu à travers mes yeux de journaliste. Il est aussi l’histoire de l’exceptionnel élan de solidarité de tout un village, et au-delà. Et la preuve qu’en agissant à son niveau, on peut tout faire. Ou presque.

MatinDimanche_AutreChose

Cliquez ici pour continuer la lecture de l’article.

, , , ,