top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Parrainages | Du soutien à la désobéissance civile

En ligne depuis le 24 juillet 2016 et publié dans - modifié le 26 septembre 2016

Pas un mois ne passe sans qu’une nouvelle initiative, un nouveau groupe de soutien se mette en place autour des réfugiés et des demandeurs d’asile en Suisse.

Certaines initiatives visent à favoriser et faciliter le lien social, l’intégration, à rendre perméables ces frontières invisibles qui séparent les réfugiés et demandeurs d’asile de la population. Ainsi du projet de parrainage de mineurs lancé par le Service social international.

D’autres formes de soutien se sont mises en places. Miroir d’une brutalité des lois et règlements, elles se revendiquent de la désobéissance civile.

Le Collectif R, qui vient de fêter le premier anniversaire du Refuge, se voit aujourd’hui accueilli par la paroisse de Mon-Gré. Il est aussi à l’origine d’une action de parrainages, qui voit depuis plusieurs mois des personnalités du monde politique ou culturel prendre publiquement position contre le renvoi Dublin de réfugiés: Luc Recordon, Claude Calame, Manuel Donzé, Céline Erwhein, Jérôme Meizoz, François Debluë, Raphaël Mahaim, Michel Bühler et David Payot protègent ainsi des ressortissants irakiens, afghans, syriens, érythréens, guinéens, appelant la Suisse à traiter leur demande d’asile.

A Genève, deux femmes politiques, Lisa Mazzone et Carole-Anne Kast ont décidé de participer à un projet de parrainage similaire, lancé en juin par le collectif Solidarités Tattes.

SOPHIE MALKA

, , ,