top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

IDMC | Quelles solutions pour les déplacés internes en Somalie?

En ligne depuis le 30 août 2016 - modifié le 9 janvier 2017

La Somalie a connu au cours des deux dernières décennies de conflit, la violence, les violations systématiques des droits humains et les catastrophes naturelles, causant des déplacements de population importants. Selon les estimations, près de 1,1 million de somaliens – approximativement un dixième de la population – sont des déplacés internes. Beaucoup sont en situation de déplacement prolongé et continuent de vivre dans des conditions de vie très difficiles. Pour nombre d’entre eux, la perspective de solutions durables demeure lointaine. Le Centre de surveillance des déplacements internes analyse dans un rapport les enjeux en matière de protection et détaille une série de solutions aux problèmes auxquels sont confrontés les déplacés.

Le rapport a été publié par le Internal Displacement Monitoring Centre (IDMC) le 18 mars 2015. Le rapport est disponible en anglais ici.

Les déplacés internes somaliens continuent de risquer leur vie, leur sécurité et leur dignité. Ils courent le risque d’être victime de graves violations des droits de l’homme, en particulier les femmes et les mineurs non accompagnés. Les violences fondées sur le genre sont répandues même dans les zones où règne une sécurité relative. Les déplacés issus d’un clan minoritaire sont particulièrement exposés aux discriminations. Le rapport préconise de prendre en compte les déplacés internes dans les programmes de stabilisation et de consolidation de la paix. Les acteurs du secteur humanitaire, du développement, et des droits humains – issus du gouvernement, de la diaspora, du secteur privé, et de la communauté internationale – doivent ainsi travailler de concert afin d’élaborer des solutions durables pour les déplacés internes en Somalie.

Capture d’écran 2016-08-30 à 13.50.39

,