top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Genève | Rassemblement STOP renvoi Aman

En ligne depuis le 13 octobre 2016 - modifié le 31 octobre 2016

Lundi 10 octobre au matin, Aman Nusur, érythréen de 29 ans, a été emmené par la police. La raison: Aman doit être renvoyé en Italie au nom des accords Dublin. Amené à Cointrin, Aman s’est opposé à son renvoi et a été transféré à la maison d’arrêt de Favra. Il a été renvoyé depuis Zürich ce matin.

Aman a fui son pays en 2012, après avoir passé 3 ans dans une prison militaire où il a été torturé. Après un trajet long et difficile, Aman rejoint Alker, son frère, qui habite et travaille à Genève. Aman est suivi par la «Consultation pour victimes de torture et de guerre» pour ses séquelles psychologiques. Le Dr Adrien Fleury, psychiatre et membre de notre association, a accepté de devenir son parrain: le travail thérapeutique initié à Genève doit être poursuivi. Il est indiscutable qu’en Italie, pays submergé par l’afflux de réfugiés, aucun suivi médical conséquent ne pourra lui être prodigué.

Les raisons familiales mais également médicales auraient pourtant permis à un Conseil d’Etat plus soucieux des droits humains de ne pas exécuter machinalement ce renvoi. Mais une fois de plus, M.Maudet exécute à la lettre la décision automatique et inhumaine de Berne pour effectuer ce renvoi. Et pendant ce temps, que disent les conseillers d’état ? Ils regardent ailleurs.

Pour que le Conseil d’Etat de Genève stoppe l’application automatique et inhumaine des renvois Dublin,

Pour le retour d’Aman

Venez nombreuses et nombreux au rassemblement ce jeudi 13 octobre à 12h30 devant la présidence du Conseil d’Etat (2 rue de l’Hôtel-de-Ville)