top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Chronique Suisse | Du 14 juillet au 15 novembre

En ligne depuis le 24 janvier 2017 et publié dans

14 juillet

Le Corps des gardes frontière a appréhendé 1321 demandeurs d’asile, originaires d’Érythrée et d’Ethiopie pour la plupart, entre les 4 et 10 juillet alors qu’ils tentaient d’entrer en Suisse via le poste frontière de Chiasso. Sur les 1321 personnes arrêtées, 996 ont été renvoyées en Italie. Denise Graf, coordinatrice asile à la section suisse d’Amnesty International, a recueilli des témoignages de personnes ayant été refoulées vers l’Italie, alors qu’elles avaient exprimé leur intention de demander l’asile en Suisse.

1er septembre

Lisa Bosia Mirra, députée socialiste au Grand conseil tessinois et fondatrice de l’ONG Firdaus, est arrêtée à la frontière avec l’Italie. La police lui reproche d’avoir facilité le passage irrégulier de quatre mineurs non-accompagnés en ouvrant la route à un fourgon les transportant. Le ministère public ouvre une enquête pour incitation au trafic de migrants, crime passible de 5 ans de prison.

4 septembre

L’hebdomadaire suisse alémanique, la SonntagsZeitung, se fait l’écho du nombre croissant de disparition de demandeurs d’asile des Centres d’enregistrement et de procédure (CEP). Selon le SEM, entre 20 et 40% d’entre eux auraient quitté le CEP sans en informer les autorités. Ce phénomène n’est pas nouveau, a déclaré à l’ats Céline Kohlprath, porte-parole du SEM : des mesures avaient été prises pour empêcher ces disparitions en accélérant l’inscription des informations sur les demandeurs d’asile dans les bases de données Dublin, sans grand succès.

7 septembre

Trois demandeurs d’asile kurdes de Syrie, Walat, Hazna et Slava Musa, sont renvoyés en Croatie dans le cadre des accords de Dublin, tandis que le frère cadet, mineur, peut rester à Genève chez sa tante. Ils avaient été arrêtés la veille en présence de leur marraine Lisa Mazzone et de plus d’une centaine de sympathisants qui les accompagnaient dans leur démarche obligatoire de se présenter à l’Office cantonal de la population. (voir VE 158 / juin 2016)

15 septembre

La police vaudoise perquisitionne les domiciles de trois parrains/marraines du Collectif R, dont les deux conseillers communaux, Léonore Porchet et Pierre Conscience. Les policiers recherchent les demandeurs d’asile parrainés faisant l’objet d’un renvoi vers le premier pays par lequel ils avaient transité à leur arrivée en Europe. Le collectif R dénonce une tentative d’intimidation et de dissuasion.

1er octobre

Environ 2500 personnes manifestent pour le droit d’asile et contre les violations des droits des personnes réfugiées. Les manifestants appellent la Suisse à suspendre les renvois « Dublin » et à traiter sur son territoire les demandes d’asile qui lui sont adressées.

15 novembre

Le Secrétariat d’Etat aux migrations annonce qu’une femme originaire d’Erythrée et son enfant peuvent demander l’asile en Suisse. Ces derniers avaient trouvé refuge à l’Eglise réformée de Belp (BE) le 10 octobre afin d’éviter un renvoi Dublin vers l’Italie.