top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Médias, asile et migrations | Table ronde avec des journalistes autour du traitement de l’information sur l’asile

En ligne depuis le 30 janvier 2017 et publié dans

Le 13 octobre 2016, Vivre Ensemble a organisé une table ronde à l’intention des médias en vue de la réalisation d’un Mémo(ts) de l’asile, manuel-glossaire visant à documenter et guider les journalistes lorsqu’ils abordent la thématique des réfugiés. L’objectif de la rencontre était de discuter de la signification de certains termes juridiques, des difficultés et des besoins concrets des journalistes et de la forme que ce manuel pourrait revêtir. Un document de travail avait préalablement été fourni aux participants.

Entre réalités juridiques, agendas politiques et délais rédactionnels, quelles pratiques journalistiques et comment favoriser une information correcte, factuelle, dénuée d’idées reçues?

Plus d’une vingtaine de journalistes ont activement participé à la séance, accueillie au Théâtre Saint-Gervais en marge du Festival Ici c’est ailleurs. Celle-ci s’inscrit dans le cadre du projet Comptoir des médias lancé il y a trois ans par Vivre Ensemble.

Une première partie introductive visait à expliquer notre démarche, mais aussi à enrichir la réflexion et les discussions, grâce aux contributions des représentants du Bureau suisse du Haut Commissariat aux réfugiés (HCR), de la Commission fédérale contre le racisme, du Conseil suisse de la presse et du Bureau de l’intégration du canton de Genève (voir ci-dessous). La deuxième partie se déclinait en trois ateliers thématiques :

–    « Migrants / réfugiés »
–    « Illégal versus irrégulier »
–    « Statistiques et discours officiels. Vraiment neutres ? »

Les ateliers, animés par Camille Grandjean-Jornod et Raphaël Rey, Cristina Del Biaggio et Sophie Malka, avaient pour but de préciser et d’approfondir certains thèmes du glossaire et leur ancrage légal, grâce à l’appui de juristes affectés à chaque thématique : Anja Klug, Directrice du bureau Suisse du HCR, François Miéville et Marie-Claire Kunz, juristes au secteur réfugié du Centre social protestant de Genève.

L’espace de discussion créé dans chaque atelier a également été l’occasion d’échanger sur les interrogations et besoins concrets des journalistes et sur la façon dont certaines informations sont perçues par les acteurs du domaine de l’asile et des étrangers ou par les personnes directement concernées par ces informations. Ceci, grâce à la participation des rédactions vaudoise et neuchâteloise de Voix d’exil composées notamment de journalistes en procédure d’asile.

Premier impact positif : l’événement a été l’occasion de thématiser la problématique auprès du grand public. Plusieurs médias se sont fait l’écho des questions soulevées à la fois par les panélistes et dans les ateliers. Les journalistes ont également compris notre volonté de travailler de façon constructive avec eux. Nous nous attelons à présent à la finalisation du Mémo(ts), à partir des retours et échos de cette séance. Il devrait être publié durant le premier trimestre 2017.

SOPHIE MALKA

table ronde

Photo: Alberto Campi. De g. à dr. : Dominique Von Burg, Martine Brunschwig Graf, Sophie Malka, Nicolas Roguet, Anja Klug.

 

Retour sur la table rondeMemo - medias

Avec la question « Quelles interactions entre médias et institutions autour des questions de migration? », Nicolas Roguet, Délégué à l’intégration du canton de Genève, a ouvert la discussion en rappelant que les articles produits par les journalistes constituaient des instruments pédagogiques essentiels. Optimiste, il a mis en lumière des exemples récents d’excellents travaux journalistiques et a exprimé sa reconnaissance pour le travail minutieux, rigoureux et scientifique effectué par le Comptoir des médias.

Anja Klug, Directrice du Bureau pour la Suisse et le Liechtenstein du HCR, a insisté sur l’importance d’adopter une terminologie qui reflète correctement les faits et soit juridiquement correcte, tout en rappelant que les mots véhiculent images, histoires et émotions. C’est pourquoi le HCR privilégie des termes comme « fuite » ou « déplacement », qui mettent en évidence le caractère forcé du déplacement, et demande aux médias de cesser d’utiliser des termes comme « illégaux », qui criminalisent des personnes, alors que demander l’asile est un droit.

Quant à Martine Brunschwig Graf, Présidente de la Commission fédérale contre le racisme, elle a insisté sur l’importance de réhumaniser le langage, en rappelant que derrière les termes et les catégorisations, il ne s’agit pas de « flux » ou de « stock » mais bien d’êtres humains. Elle a exprimé sa préoccupation face aux défis que posent l’information en continu et les commentaires en ligne des articles pour une information de qualité. Sachant l’impact qu’un titre trompeur peut avoir sur l’opinion publique, même s’il est corrigé deux heures plus tard, il est essentiel d’agir pour un meilleur contrôle de ces nouveaux mediums.

Enfin, Dominique von Burg, Président du Conseil suisse de la presse et journaliste, s’est exprimé sur le thème « Liberté d’informer et de commenter : quelles limites ? ». S’appuyant sur la Déclaration des devoirs et des droits du/de la journaliste, il a rappelé le devoir de « rechercher la vérité », qui implique de « décoder les discours » en étant conscient des usages et connotations politisées des différents termes. Reprenant l’exemple des débats sur l’opportunité de citer la nationalité des personnes en cas de crime ou fait divers, il a mis en exergue le devoir du journaliste de procéder à une « pesée des intérêts » et de « respecter le principe de proportionnalité », sans sacrifier sa liberté d’informer.

CAMILLE GRANDJEAN-JORNOD

Revue de presse

Tribune de Genève, «Migrant ou réfugié: le délicat choix des mots », par Laure Gabus, 15 octobre 2016.

Le Courrier, « Parlez-vous l’asile? Réfugié ou migrant: «Et vous, vous diriez quoi? » », par Laura Drompt, 20 octobre 2016.

RTS, « Quel vocabulaire utiliser dans les médias pour parler de la migration? », Forum, 20 octobre 2016.

Jet d’encre, « L’Entretien Jet d’Encre #8, avec Cristina Del Biaggio », par Victor Santos Rodriguez, 20 octobre 2016.

Voix d’exils, « Employer les bons termes lorsqu’on parle de phénomènes migratoires : Un défi pour les journalistes ! », par Niangu Nginamau, 8 novembre 2016.

En savoir plus sur le Comptoir des médias: https://asile.ch/comptoir-des-medias/.

La table ronde et la soirée théâtrale ont été organisées grâce au soutien d’une fondation genevoise et des institutions suivantes:

table ronde

vivre_13102016_152_H

Photo: Alberto Campi.

vivre_13102016_113_H

Photo: Alberto Campi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vivre_13102016_086_H

Photo: Alberto Campi.

 

 

vivre_13102016_147_H

Photo: Alberto Campi.

 

 

 

 

 

 

 

,