top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

24 Heures | La police perquisitionne le domicile d’un député hébergeant un réfugié

En ligne depuis le 14 février 2017

«C’est scandaleux! C’est une pratique intolérable. C’est la première fois que le domicile d’un député est perquisitionné.» La réaction de Manuel Donzé n’est pas anodine. Ce matin, la police a débarqué à 6h15 chez ce député démocrate-chrétien à Lausanne. La raison? Les agents recherchaient un réfugié afghan débouté, un cas Dublin, à expulser vers l’Allemagne, selon le député.

Publié dans le 24 Heures par Mathieu Signorell le 14 février. Cliquez ici pour accéder à l’article sur le site du 24 Heures.

Officiellement cet homme vit avec la famille de Manuel Donzé et inscrit au Service de la Population (SPOP). Selon le député, la décision a été prise en novembre 2016. «Mais la police n’intervient qu’aujourd’hui, comme par hasard le jour même où le Grand Conseil débat de la loi sur les étrangers.»

Au moment de la perquisition, cet homme n’était pas au domicile de Manuel Donzé. Il vivrait épisodiquement chez lui, mais n’est pas systématiquement dans son appartement. Manuel Donzé fait partie du Collectif R, qui soutient les migrants.

Cliquez ici pour continuer la lecture de l’article sur le site du 24 Heures.

 

,