top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Héberger un réfugié | L’OSAR cherche à nouveau des familles d’accueil

En ligne depuis le 26 avril 2017 et publié dans

«Qui se sent bienvenu, soutenu et bénéficie de l’estime d’autrui pourra (…) commencer plus rapidement une nouvelle existence», estime l’OSAR qui tente de donner un nouveau souffle à son projet «Familles d’accueil».

Lancé en 2014 dans les cantons d’Argovie, Berne, Genève et Vaud, ce projet pilote propose à des particuliers de loger des réfugiés chez eux. Séduites par le concept, des centaines de familles s’étaient alors manifestées auprès de l’OSAR. Et avaient été échaudées par une procédure peu réactive et des conditions d’accueil trop strictes, comme l’obligation de proposer une salle de bains individuelle.

Consciente de ces écueils, l’OSAR a mis des moyens et assoupli les conditions d’hébergement: désormais, la seule exigence est de mettre à disposition une chambre meublée, avec possibilité de fermeture à clé, disponible durant 12 mois au minimum. L’OSAR insiste également sur la volonté d’offrir, outre un toit, un peu de temps dans un souci de favoriser l’intégration.

A Genève, 11 familles genevoises participent au projet OSAR, hébergeant 16 personnes. L’Hospice général, partenaire du projet, mais avant tout pour trouver des solutions d’hébergement, dénombre 97 personnes dans des logements proposés par des familles, des paroisses ou des communes.

Rappelons qu’à Genève, plus de 400 demandeurs d’asile vivent toujours dans des abris de la protection civile.

Dans le canton de Vaud, l’EVAM annonçait fin novembre une centaine de personnes hébergées par des privés.

ALEXIS THIRY

Le programme-pilote de l’OSAR se déploie sur les cantons de Genève, Berne et Argovie. Les familles intéressées peuvent s’inscrire en ligne sur le site de l’OSAR, avec la promesse de celle-ci d’y répondre rapidement!

Pour les autres cantons, et pour les personnes souhaitant uniquement mettre un logement à disposition, une liste d’autres projets se trouve en bas de la page Internet du projet de l’OSAR, sous «Projets d’hébergement en Suisse».

,