top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Reliance | Mineurs non accompagnés: Des tuteurs pour élaborer un projet de vie

En ligne depuis le 3 mai 2017 et publié dans

Active depuis 2013 auprès des familles requérantes d’asile du foyer des Tattes à la requête du Conseil d’Etat genevois, l’association Reliance a été sollicitée en 2015 pour mettre en place un programme de tutorats auprès des jeunes mineurs arrivant seuls dans le canton. A quel besoin répondent les tutrices et tuteurs? Quelles difficultés rencontrent-ils ou elles? Explication et témoignages de ces accompagnants, plongés dans la réalité d’adolescents et de jeunes adultes en quête d’avenir. (réd.)

Après un parcours migratoire le plus souvent extrêmement difficile, les jeunes réfugiés non accompagnés se retrouvent dans une situation faite d’insécurité, de précarité, et très souvent caractérisée par beaucoup de non-sens. Ils ne parlent pas notre langue et hors l’école qui les accueille, ne fréquentent pas de lieu francophone. Désécurisés quant à leur statut et à leur avenir, sans les clés nécessaires à la compréhension du système social et scolaire dans lequel ils débarquent, ils surfent sur des exigences externes qu’ils ne comprennent pas, souvent sans commune mesure avec leurs aspirations : trouver un lieu de sécurité, apprendre et travailler. La tutrice-le tuteur, passeur culturel, se profile donc comme un-e guide empathique et stimulant qui accompagne et soutient le jeune dans l’apprivoisement de la culture du pays qui l’accueille, dans sa découverte du monde professionnel et dans la compréhension des savoirs et démarches nécessaires pour entrer dans celui-ci. En complémentarité avec les membres du réseau autour du jeune, la tutrice-le tuteur propose à celui-ci un encadrement, une présence stable, un partenariat, un soutien scolaire ajusté à ses possibilités ; elle-il l’aide à reconnaître et mobiliser ses propres compétences, à réfléchir et construire un projet personnel concret et réaliste, à cibler les objectifs à atteindre et à progresser dans la réalisation de ses potentiels. L’expérience montre que cette présence, ce lien fort tissé avec le jeune, ont un impact réel sur sa capacité à comprendre les enjeux auxquels il doit faire face et à trouver des moyens adéquats pour les affronter ; ils l’aident également à trouver plus de sécurité, plus de paix; enfin, ils facilitent son intégration dans la Cité, sa compréhension du monde professionnel et de ses exigences et lui permettent de mieux voir où il voudrait aller.
FRANÇOISE JOLIAT, PRÉSIDENTE DE RELIANCE

, , , ,