top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

rfi | Giulia Serio (Reach): «La violence à la maison pousse les enfants» à émigrer

En ligne depuis le 31 juillet 2017

Près de 34’000 mineurs non accompagnés sont arrivés, l’an dernier, en Europe. Originaires du Proche-Orient et d’Afrique, ils sont prêts à tout pour quitter leur pays. Mais les motivations des uns et des autres varient d’un pays d’origine à l’autre.

Interview passée sur les ondes de rfi, le 30 juillet 2017. Cliquez ici pour écouter l’interview sur le site de rfi.

Une nouvelle étude tente de comprendre pourquoi des jeunes Africains aboutissent en Europe. Premier constat: c’est un peu par hasard. Parce que contrairement à ce qu’on peut croire, la plupart d’entre eux ne seraient pas déterminés à aller en Europe coûte que coûte. Au contraire, plus de la moitié se contenteraient de s’installer dans un autre pays africain que le leur. C’est l’une des conclusions de Reach, une coalition d’ONG qui se sont associées à l’Unicef pour interroger 750 adolescents africains après leur arrivée en Italie. L’une des auteurs de cette étude, Giulia Serio, répond aux questions de Michel Arseneault.

Derniers articles publiés sur notre site concernant la situation des mineurs non accompagnés:

 

, , ,