Aller au contenu
 

La Cité | Un «objet de l’exil» pour garder une partie de son pays avec soi

La galerie Focale à Nyon présente l’exposition L’objet de l’exil de la photographe chilienne Vivian Olmi mêlant un travail photographique de qualité et un regard juste sur les jeunes immigrés en Suisse. Mais surtout, l’artiste laisse les exilés s’exprimer. À voir du 20 août au 24 septembre.

Interview de Vivian Olmi publiée sur le site de La Cité, le 16 août 2017. Cliquez ici pour lire l’interview sur le site du journal La Cité.

Quitter son pays est un déchirement. Même si je me suis bien intégrée en Suisse, même si j’ai des amis suisses mais aussi de nationalités différentes, je resterai Chilienne. Les racines sont très importantes. Lorsqu’on quitte son pays, on emporte une partie de ses origines avec soi. C’est pourquoi j’ai décidé de mettre les objets en avant pour cette exposition.

Photo: Viviane Olmi, publiée sur le site de La Cité