top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Documentation médias et préjugés

France 24 | Enquête: Comment l’intox renforce les préjugés racistes sur les migrants

En ligne depuis le 11 janvier 2018

La rédaction des Observateurs de France 24 (à ne pas confondre avec Les Observateurs.ch) s’est associée à un projet de recensement et de classification des fausses nouvelles concernant les migrants et contribuant à alimenter les préjugés racistes à leur égard. Les premiers constats de l’étude démontrent que trois thèmes sont majoritairement sujets à de la désinformation: il s’agit des actes criminels, de l’aide sociale et de l’invasion. Les deux pics principaux de partage de ces intox sont l’été 2015 qui correspond à ce qui a été nommé la “crise migratoire” et le mois d’octobre 2016, moment du démantèlement de la jungle de Calais.

L’initiative démarrée par le journaliste turc Gülin Çavuş vise à retracer les différences et similitudes entre les mécanismes de désinformation dans plusieurs journaux européens, plus spécifiquement la France et la Turquie.  La recherche montre que le contexte structurel étatique influence effectivement les catégories spécifiquement ciblées, citation:

Les intox ont été les plus partagées aux États-Unis, en France, en Turquie et en Suède, mais elles faisaient principalement référence aux pays suivants Allemagne, France et Suède.
En Turquie, les intox font surtout référence aux Syriens, alors qu’aux États-Unis elles font surtout référence aux musulmans.

L’International Fact-Checking Network (IFCN), collectif mondial de médias de vérification, a contribué à informer cette étude. Retrouvez l’essentiel des premiers résultats de l’étude sur le site de France 24.

, ,