top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Chronique Europe | Du 1er septembre 2017 au 1er février 2018

En ligne depuis le 26 février 2018 et publié dans

5 octobre 2017
Des politiciens italiens rejoignent la grève de la faim d’enseignants qui demandent la citoyenneté pour leurs élèves de plus de 12 ans scolarisés depuis cinq ans en Italie. L’adoption de ce projet de loi « ius soli » (droit du sol), auquel s’oppose la Ligue du Nord et le parti Forza Italia de Berlusconi, remet en cause la loi actuelle.

18 octobre
Alors que 234 réfugiés, en majorité originaires de Syrie, étaient transférés de Grèce en France dans le cadre du programme de relocalisation européen, le ministre grec chargé de la migration a rappelé que 22 000 réfugiés avaient été relocalisés au cours des 18 derniers mois, mais que la priorité devait être donnée aux mineurs non accompagnés, au détriment d’autres critères tels que la nationalité.

26 octobre
Le Parlement européen adopte une résolution de lutte contre les discriminations subies par les personnes rom dans les États européens. Le rapport appelle à des campagnes de sensibilisation et des mesures pour lutter contre l’exclusion dans les domaines de l’éducation, du travail, de l’accès aux logements ou dans l’accès aux soins, notamment pour les femmes qui subissent encore souvent des stérilisations forcées.

14 novembre
CNN diffuse un reportage édifiant sur la vente aux enchères de migrants en Libye. Il suscite l’émoi de la société civile et de vives réactions politiques. Les actes de viols, de tortures et d’esclavage en Libye avaient déjà  été dénoncés par plusieurs ONG et des organisations internationales comme l’UNICEF par le passé.

24 novembre
Un Algérien âgé de 34 ans décède à l’hôpital suite à son expulsion forcée, durant laquelle il avait été violenté par trois officiers de police danois. Plusieurs passagers à bord de l’avion se sont dit choqués par la violence des officiers, « lui infligeant pendant une demi-heure beaucoup de dégâts ». Une enquête est menée par l’inspection générale de contrôle de la police danoise.

12 décembre
La Cour européenne des droits de l’homme (CourEDH) condamne la Russie pour traitements inhumains et dégradants (art.3 CEDH) en raison des conditions réservées aux requérants d’asile dans les centres de détention. Elle dénonce des enfermements qui excédent les « délais raisonnablement nécessaire pour permettre une expulsion administrative », un manque d’infrastructures et de place dans les centres, et un contrôle judiciaire périodique de la détention déficient.

13 décembre
La Commission européenne annonce l’allocation de 1 billion d’euros au Niger d’ici 2020 dans le cadre du programme quadriennal de développement économique et social. Un soutien comprenant la lutte contre le trafic et la migration dite irrégulière. Le 7 décembre, la Libye et l’Italie avaient signé un accord pour établir des commissions communes visant à lutter contre ces mêmes motifs. Le gouvernement italien saluait les « efforts de la Libye » pour secourir les migrants abandonnés en mer par « des passeurs sans scrupules » et appelait à poursuivre ces efforts pour mieux gérer la frontière sud du pays. 14 millions d’euros avaient déjà été versés par Rome à l’Éthiopie  en septembre dans le cadre d’un programme visant à « lutter contre l’immigration irrégulière au nord et au centre du pays ».

15 décembre
Le conservateur Sebastian Kurz et le Parti de la liberté d’Autriche (FPO) scellent leur accord de coalition et promettent d’adopter une politique migratoire plus dure. Parmi les mesures annoncées: couper toute aide  financière aux requérants d’asile et n’accorder que 365 euros par mois aux réfugié-e-s reconnu-e-s.

17 janvier 2018
Le gouvernement hongrois annonce de nouvelles lois visant à taxer voire sanctionner des groupes ou des citoyens solidaires. Le fait de « montrer le chemin vers l’Europe » par le biais d’informations serait qualifié d’aide à l’immigration irrégulière. Le ministre de l’Intérieur hongrois veut imposer un contrôle sur les organisations actives dans l’aide aux migrants, à l’exception d’organisations fournissant une aide matérielle telle que la Croix-Rouge. D’autres mesures ont par le passé été entreprises afin de réduire les activités associatives et militantes. Ainsi de la fondation Opensociety, de Georges Soros, ciblée par le régime de Viktor Òrban.

18 janvier
Le Président français et la Première ministre britannique annoncent la signature d’un traité renforçant la coopération bilatérale en matière migratoire. Parmi les principales mesures annoncées: davantage de contrôles conjoints aux frontières et une accélération de la procédure d’asile, principalement pour les mineurs isolés et les cas de regroupement familial.

Page réalisée par Camille Giraut
Sources: Presse suisse et française Migration News Sheet, site web asile.ch

 CEDH : Convention européenne des droits de l’homme

 CourEDH : Cour européenne des droits de l’homme

DFJP : Département fédéral de justice et police

HCR : Haut Commissariat pour les réfugiés

MNA :mineur non-accompagné

SEM : Secrétariat d’Etat aux migrations

TAF : Tribunal administratif fédéral

UE :Union européenne