top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Plein Droit | Nouveau numéro: Liberté de circuler, un privilège

En ligne depuis le 29 mars 2018

Numéro spécial de Plein Droit dédié à la liberté de circulation, n°116, mars 2018. Cliquez ici pour en savoir plus.

En 1997, le Gisti prenait position en faveur de la liberté de circulation et d’installation de tou⋅te⋅s au nom de l’égalité de traitement (en matière de circulation donc, mais aussi d’accès aux droits sociaux et économiques), et du respect de la vie privée. Mais dès lors que la «maîtrise des flux migratoires» devient l’antienne des gouvernements européens et des instances de l’Union, la circulation vers le territoire européen est elle-même entravée.

Depuis 20 ans, l’Europe n’a cessé de renforcer la surveillance et la fermeture de ses frontières extérieures, corollaire supposé de la mise en place, par les accords de Schengen, d’un espace interne de libre circulation.

Et, ces dernières années, on a assisté au rétablissement de contrôles à plusieurs frontières intra-européennes (France-Italie, Autriche-Italie, etc.). Si bien que les routes migratoires vers l’Europe sont devenues les plus dangereuses du monde et que les morts aux frontières se comptent par milliers chaque année. Quand les frontières se referment sur celles et ceux qui n’ont que l’exil pour faire valoir leurs droits les plus fondamentaux, la liberté de circulation s’avère plus que jamais un impératif éthique et politique.