top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Neuchâtel | Les réfugiés au cœur du débat public: défis et enjeux de la communication en matière d’asile

En ligne depuis le 24 septembre 2018 - modifié le 4 octobre 2018

Les médias ont de l’impact. Ils sont capables de valoriser des mots ou des actions et de former une mémoire collective au sein du public. Or, depuis plusieurs années revient le sujet de l’arrivée et du séjour de personnes réfugiées en Suisse, réalité sensible parce que souvent revisitée par des discours partisans. Le traitement médiatique qui en est fait est régulièrement accusé d’avoir recours au registre émotionnel, d’être réducteur ou de rendre une image déformée de l’asile se répercutant sur l’opinion publique.

Vivre Ensemble organise le 2 octobre 2018 à 18h30 une table ronde publique en partenariat avec le Service de la cohésion multiculturelle du canton de Neuchâtel et l’Université de Neuchâtel. La discussion prolongera les ateliers destinés aux journalistes qui se tiendront l’après-midi (Communiquer au sujet de l’asile en Suisse. Éthique & stéréotypes, 16h30-18h, sur inscription).

Lieu : Université de Neuchâtel, C46 (Aula), Bâtiment principal, Av. du 1er Mars 26, 2000 Neuchâtel

Mardi 2 octobre 2018, 18h30-19h45 + apéritif

Comment rendre une parole politique lorsqu’elle s’appuie sur des ressorts populistes, sans véhiculer les préjugés qu’elle charrie? Face au délitement de la presse publique, la production journalistique court-elle le risque de se retrouver sous influence de catégories d’acteurs spécifiques ? Cette table ronde considère le fait que les journalistes ne sont pas les seuls à constituer la communication dans le domaine de l’asile. Quels sont les défis de chacun pour parler des migrations ? Quels sont les outils communs pour permettre que la communication sur les réfugiés soit davantage objective et diversifiée ?

Dans le but de débattre de ces questions, nous organisons une table-ronde publique suite à nos ateliers de l’après-midi réservés aux journalistes. Plusieurs acteurs œuvrant à Neuchâtel dans le domaine des migrations, issu du monde administratif, scientifique, médiatique ou de la cohésion, seront rassemblés pour réfléchir ensemble à un meilleur décloisonnement de leurs mondes pour permettre un débat public informé.

Personnes intervenantes :

  • Serge Gamma, chef du Service des migrations neuchâtelois (SMIG)
  • Céline Maye, cheffe du Service de la cohésion multiculturelle de Neuchâtel
  • Joëlle Moret, responsable du transfert de connaissance pour le NCCR, pôle de recherche national consacré aux études de migration et mobilité (UniNE)
  • Gabriel de Weck, rédacteur en chef des radios BNJ FM

Modération : Emmanuelle Hazan, journaliste et membre du comité de Vivre Ensemble


En relation avec cet article

, , ,