top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Italie | Arrestation du maire de Riace, village symbole d’accueil et d’intégration en Calabre

En ligne depuis le 9 octobre 2018

Vivre Ensemble – Domenico Lucano, le maire de la commune italienne de Riace, en Calabre, a été arrêté le 1er octobre. Il est accusé par les autorités d’aide à l’immigration clandestine (notamment de facilitation de mariages de convenance). Ce maire communiste, élu à trois reprises depuis 2004, est la cible de l’actuel gouvernement ; sa ligne est effectivement radicalement opposée aux politiques anti-accueil du ministre de l’Intérieur de la Lega Matteo Salvini, qui prône l’ouverture d’immenses centres de détention administrative.

Domenico Lucano a établi dans son village un système d’accueil et d’intégration original et cité en exemple. Riace, déserté par sa jeunesse ayant largement émigré vers le nord de l’Italie et en Europe, a repris vie grâce aux réfugiés qui s’y sont installés. La politique originale d’accueil a permis non seulement d’offrir une protection et une vie digne à de nombreuses personnes migrantes, mais également de rouvrir l’école et plusieurs commerces, de créer des emplois, de développer le tourisme local et de relancer l’artisanat local, auquel les nouveaux arrivants sont formés. Le maire a également réussi à se distancer de l’emprise de la mafia, qui a une forte influence dans la région. Ce modèle d’accueil et d’intégration est salué à travers le monde. Domenico Lucano avait même été classé parmi les 50 dirigeants les plus importants du monde par le magazine Fortune en 2016. Wim Wenders lui a consacré un docu-fiction en 2010, et en 2017 le documentaire « Un Paese di Calabria » revenait sur l’histoire de Riace.

Dans les rues de Riace. Photo: Lucine Miserez Bouleau

Le modèle Riace, qui démontre que l’intégration est possible et bénéfique pour l’ensemble de la population, n’était pas au goût des autorités et défie de fait les positions de l’extrême droite. Le gouvernement italien a depuis plusieurs mois coupé les fonds publics adressés à la commune pour l’intégration des personnes migrantes. L’arrestation et l’assignation à résidence du maire représente un pas de plus vers la criminalisation de la solidarité envers les personnes exilées en Italie. La population locale s’est largement mobilisée et des milliers de personnes ont manifesté samedi pour soutenir le maire, sous le slogan « on n’arrête pas Riace ».

Une pétition de soutien à Domenico Lucano a été lancée sur Change.org et peut être signée en ligne ici.

Un rassemblement citoyen sera également organisé à Genève le 18 octobre 2018 à 18h devant la Chambre du commerce italienne, 12 Rue du Cendrier.

Maëva Villard (Vivre Ensemble)

Pour plus d’informations, voir notamment:


En relation avec cet article

, , ,