Aller au contenu
 

Journée des réfugié.e.s 2020 : Les nommer par leur nom – actions en Suisse

Depuis 1993, au moins 38 739* personnes sont mortes en essayant de fuir vers l’Europe. La plupart se sont noyées dans la mer Méditerranée. D’autres ont été abattues ou sont mortes étouffées. Des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants, des bébés. Aux frontières extérieures de l’Europe et en Afrique du Nord, des centaines de milliers d’êtres humains vivent dans des camps de réfugié∙e∙s de misère, subissant des conditions catastrophiques. La situation est surtout dramatique sur les îles grecques. La pandémie du coronavirus rend la situation encore plus alarmante. Cela est triste. Cela reste un scandale. A l’initiative d’un regroupement d’églises et d’ONG, dénommé Beinamennennen, des événements se déroulent dans différentes villes de Suisse, afin de commémorer la tragédie et d’envoyer un signal contre l’injustice.

Le site beinamennennen.ch  (également en français) regroupe l’essentiel des informations concernant cette mobilisation autour de la journée des réfugié.e.s 2020. Si beaucoup d’activités auront lieu dans les villes suisses allemandes, plusieurs actions virtuelles sont également proposées : une table ronde en ligne, un possibilité d’écrire des lettres, des noms et des mots. Ci-dessous les 2 premières pages du flyer annonçant l’événement. Cliquez sur l’image pour télécharger le pdf entier.

A Genève, un cercle du silence est organisé le 20 juin, de 12h-13h à la place du Cirque.

D’autres pages suivent: cliquez sur l’image pour obtenir le PDF en entier