top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

École à distance | Le soutien essentiel des associations contre le décrochage scolaire

En ligne depuis le 20 octobre 2020 et publié dans

L’école à distance imposée brutalement par le confinement du printemps 2020 aux enfants, qui s’est prolongée pour les adolescent·e·s du post-obligatoire jusqu’à l’été, a été vécue diversement et parfois difficile- ment, notamment par les jeunes issus de l’asile et par les personnes qui les accompagnent.

Les bilans officiels, en particulier à Genève, n’abordent que superficiellement [1] le ressenti des enfants et adolescent·e·s et de leurs parents, marqués par un très fort isolement. Ils font totalement l’impasse sur l’investissement déterminant des réseaux de solidarité préexistants qui ont contribué à garder à niveau et à éviter le décrochage scolaire de certain·e·s, là où l’institution faisait défaut. Car le suivi des élèves a au final principalement été tributaire de l’engagement de leurs enseignant·e·s, inégal.

Si c’est dans les crises que naissent ou se révèlent les bonnes idées et les besoins, celle du Covid-19 met en lumière l’importance de l’accompagnement des enfants et des jeunes dans leur cursus dès le plus jeune âge. Et invite à reconsidérer l’idée d’un droit, pour les jeunes, quels que soient leur statut ou condition sociale, à une forme de tutorat jusqu’à 25 ans.

Nous publions dans cette édition un retour sur cette période particulière par Nadia Baehler, coordinatrice de Reliance. Cette association propose, dans le canton de Genève, des tutorats aux enfants et adolescent·e·s et joue un rôle d’interface entre l’école, les familles et les jeunes, dont certains sont non accompagné·e·s. Son récit s’appuie sur les propos de plusieurs tuteurs et tutrices du terrain. Et nous proposons également le témoignage de deux adolescent·e·s, accompagnés par l’Association des médiatrices interculturelles (AMIC), également très investie auprès des jeunes pendant ce semi-confinement. Leurs propos ont été recueillis par Rachel Bolle médiatrice à l’AMIC en charge du pôle formation et des projets scolaires qui revient par ailleurs sur l’action de l’association à travers un article complet publié sur notre site asile.ch.

SOPHIE MALKA

[1] Sur la base de sondages en ligne

Illustration : Ambroise Héritier

Retrouvez les autres articles consacrés à l’école en ligne  dans cette édition  VE 179 / octobre 2020 :


En relation avec cet article

, ,