Aller au contenu
Revue

Numéro : VE 75 / décembre 1999

A peine la révision totale de la législation sur l’asile est-elle sous toit, qu’on nous annonce chaque mois de nouveaux durcissements. Interdiction de travailler prolongée, exécution toujours plus brutale des renvois, restrictions de l’aide sociale, etc. Tout cela au nom d’un thème omniprésent depuis l’arrivée de Jean-Daniel Gerber à la tête de l’Office fédéral des réfugiés (ODR): comparée à ses voisins la Suisse est trop attractive. La preuve: si l’on examine le nombre des demandes d’asile, la Suisse est loin en tête des pays européens, avec 583 demandes pour 100’000 habitants, alors que l’Italie n’en compte que 12 (cinquante fois moins!). Entre les deux l’Allemagne et la France font respectivement cinq fois et quinze fois moins bien que la Suisse.

Editorial | Deux et deux font cinq

Hébergement en PC au quotidien | Quelques pistes de réflexion

Requérants logés dans les PC | Un accueil plus bas que terre

Accueil | La caravane de l’aéroport: Un concentré d’humanité

Renvois forcés | Pratique zurichoise: Une obstination meurtrière

CHRONIQUE SUISSE | 7 septembre – 22 novembre 1999

 

Envie de la version complète?