top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Décryptage média – En cas d’imprécision, d’erreur ou de représentation stéréotypée de la réalité reprise dans plusieurs médias ou de façon récurrente, le Comptoir élabore une analyse argumentée et documentée, en vue d’une large diffusion (newsletter, communiqué).

Panique à bord?!! Le mythe tenace de l’afflux «massif» de réfugiés

En ligne depuis le 26 juin 2015 - modifié le 29 octobre 2015

Le Comptoir des médias est intervenu le 11 juin 2015 auprès de Newsnet, Le Matin et la Tribune de Genève pour leur faire part du fait que la Suisse, contrairement à ce qui était écrit dans leurs colonnes, ne doit pas faire face à une “arrivée massive” de réfugiés. Suite à notre intervention, Le Matin et la Tribune de Genève ont modifié l’expression “arrivée massive” par “nouvelle arrivée” de demandeurs d’asile.

LeMatin apres intervention

Le 23 juin 2015, le Comptoir des médias a envoyé à la presse un décryptage sur ce sujet, en actualisant le contenu :

Non, la Suisse ne doit pas faire face à une «arrivée massive» de réfugiés. A fin mai 2015, le nombre de nouvelles demandes d’asile déposées en Suisse s’élevait à 8096, contre 8068 pour les cinq premiers mois de l’année 2014. Soit, 28 personnes de plus… Un coup d’œil au tableau comparatif ci-dessous suffit pour calmer les esprits. Alors même si un pic a été observé à Chiasso ou en Valais la semaine passée, l’hystérie médiatique autour de la question, alimentée par les velléités tessinoises de fermer la frontière aux migrant-e-s, est totalement exagérée. Une augmentation des demandes d’asile a certes été observée au mois de mai, mais celle-ci a un caractère avant tout saisonnier: augmentation au printemps, diminution en automne. Le communiqué de presse du Secrétariat d’Etat aux migrations accompagnant les statistiques sur l’asile du mois de mai le souligne très bien. 

Tableau comparatif des demandes d’asile déposées entre janvier et mai 2011 à 2015 Source: Statistiques SEM

Tableau comparatif des demandes d’asile déposées entre janvier et mai 2011 à 2015
Source: Statistiques SEM

L’augmentation des demandes d’asile que la Suisse a connue au mois de mai n’est ni inattendue ni exceptionnelle. Elle n’est pas exceptionnelle, au vu des crises politiques qui sévissent au sud de la Méditerranée et au Moyen-Orient. Elle n’est pas inattendue: le SEM avait pronostiqué fin décembre 2014 une probable arrivée en Suisse pour 2015 de 27’000 à 31’000 demandeurs d’asile, appelant le Parlement à renouveler les effectifs et le budget pour y répondre. Comme nous le relevons depuis des années, ce chiffre –qui reste une projection- ne correspond pas à un « record » pour la Suisse, même s’il se situe en dessus de la moyenne annuelle de ces dernières années (en moyenne, 24’103 nouvelles demandes de 2011 à 2014). Ecoutez à ce propos ce qu’en dit Peter Arbenz, ancien directeur du SEM, invité récemment sur les ondes de la RTS (dimanche 24 mai 2015, émission Forum).

Mais avant tout, les fluctuations des demandes d’asile sont un phénomène cyclique, comme l’explique très clairement le communiqué du SEM. M. Gattiker, directeur du SEM, l’a rappelé au Temps: « Non, on ne peut pas parler de situation de crise ou de chaos, comme l’avancent certains partis. Les fluctuations des demandes sont le propre de la migration. Le système doit permettre d’y faire face. Nous avons connu une hausse similaire l’an dernier. » (Valérie de Graffenried, “Mario Gattiker: ‘Nous nous attendons à la venue de près de 29 000 requérants en 2015’“, Le Temps, 30.05.2015).

Le tableau des données mensuelles atteste du caractère fluctuant du phénomène. Il est d’ailleurs piquant de noter que les médias ne sont jamais aussi prestes à faire leur « Une » lors de baisses de demandes d’asile, récurrentes en début d’année.

Statistiquesmensuelles 2010-mai2015

Données mensuelles janvier 2010-mai 2015

L’effet et l’impact de la rhétorique d’un «afflux massif» ont été décrits et dénoncés à plusieurs reprises par notre association, notamment dans le cadre du Comptoir des médias. Ci-dessous quelques récentes interventions ou articles, dont l’un date d’il y a un an –le caractère cyclique du phénomène!- qui déconstruisent ce mythe de l’invasion,

Nous invitons une nouvelle fois les médias à faire preuve de retenue lorsqu’ils utilisent les termes d’«afflux» ou d’«afflux massif». Des termes recyclés chaque année dont l’impact émotionnel et politique est loin d’être neutre. C’est pour documenter à la fois les journalistes et le grand public que nous avons créé une page Statistiques basée sur les données publiques. N’hésitez pas à la consulter!

Sophie Malka et Cristina Del Biaggio

 

,