top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Intervention – Sur la base d’un fact-checking, le Comptoir s’adresse directement à l’auteur d’une information incorrecte ou  pouvant relayer une représentation stéréotypée de la réalité en matière d’asile, pour lui proposer une argumentation et de la documentation. Nous en publions une sélection, après échange avec le journaliste.

Intervention du Comptoir

Intervention du Comptoir

Le recours aux abris PC n’est pas dû à une “explosion du nombre de réfugiés”

En ligne depuis le 13 août 2015 - modifié le 5 novembre 2015

Le Comptoir des médias est intervenu auprès de M. Renaud Malik à propos de l’émission En ligne directe (RTS, La 1ère) du 24 février 2015. L’émission portait sur l’hébergement des requérants d’asile dans des abris de protection civile et le journaliste a introduit ainsi le sujet:

Face à l’explosion du nombre de réfugiés, de nombreux autres cantons ont recours aux abris PC. En Suisse romande, c’est le cas de Neuchâtel, Berne, Fribourg qui comptent chacun une structure de ce type, Vaud se démarque avec 9 abris PC. Le canton détient le record de Suisse romande”

Nous avons écrit à Monsieur Malik le message suivant pour lui faire part de notre position vis-à-vis de son affirmation:

L’accroche que vous avez choisie pour introduire le sujet nous a surpris. En effet, vous utilisez l’argument d’une explosion du nombre de réfugiés pour expliquer le recours aux abris de protection civile pour héberger les demandeurs d’asile.

Notre étonnement tient au fait que lors d’une conférence de presse que nous avons tenue hier, et à laquelle la rédaction de la RTS était conviée, ainsi que dans le communiqué diffusé auprès des rédactions, nous avons justement battu en brèche à la fois la réalité d’une telle “explosion” et l’usage de cette rhétorique pour justifier l’ouverture d’abris PC. A l’appui de notre argumentation, le décryptage thématique intitulé “Hébergement: médias et public enfumés par la rhétorique de la hausse des demandes” ayant comme objectif de sensibiliser les médias et l’opinion publique sur les vraies raisons à la base du manque de logement pour requérants d’asile.

Nous démontrons, chiffres à l’appui, que l’une des raisons essentielles aux difficultés d’hébergement des demandeurs d’asile vient du fait que la majorité des réfugiés arrivés en 2014 en Suisse ont vu leur besoin de protection reconnu. Autrement dit, qu’elles ont le droit de rester et de s’installer en Suisse au regard du droit d’asile. La hausse des demandes en Suisse en 2014 a été très relative, comme l’a soulevé votre interlocutrice. S’il y a eu une augmentation en 2014 par rapport à 2013 (+11%), il y a eu une diminution par rapport à 2012 (-22%). Pour voir les chiffres en détail de la fluctuation des demandes d’asile, nous vous invitons à consulter notre page internet sur les statistiques de l’asile.

Notre intervention auprès de votre média vise avant tout à améliorer le traitement médiatique de la problématique de l’asile. Nous estimons que l’information au public doit être basée sur des faits et exempte de préjugés et le public apprécie généralement ainsi les propos du journaliste, lorsqu’il amorce un sujet. Nous sommes convaincus que le fait d’insister, de façon erronée, sur une explosion des demandes d’asile participe à la diffusion d’une croyance d’une “invasion” ou d’un “afflux massif” et alimente des peurs dont la seule résultante ne pourra qu’être un rejet de la part de la population. Lorsqu’il s’agira d’ouvrir de nouveaux centres d’hébergement pour requérants d’asile, ce type d’émotion n’en favorisera aucunement l’acceptation par les habitants.

Vous conviendrez que, compte tenu de votre rôle dans le paysage médiatique romand, il serait de votre responsabilité de rectifier cette information auprès du public de votre émission. Bien entendu, nous sommes à votre disposition pour tout renseignement ou document complémentaire.

Notre intervention n’a pas reçu de réponse de la part de M. Malik.

 

, ,