top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

TdG |  L’afflux de réfugiés devient un business très lucratif

En ligne depuis le 9 février 2016

Allemagne. Hôtels, écoles, traiteurs, gardiens, entreprises du bâtiment, médecins… tout le monde profite de la «crise des migrants».

Article de Christophe Bourdoiseau, paru dans la Tribune de Genève, le 8 février 2016. Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site de la TdG.

Avec plus d’un million de réfugiés arrivés en 2015 et peut-être encore 500’000 cette année, les collectivités locales cherchent d’urgence des logements pour les demandeurs d’asile qui vivent actuellement dans des halls de sport, des aéroports fermés ou dans des tours de bureaux désaffectés. Elles sont prêtes à payer des fortunes pour résoudre ce problème humanitaire. La Ville de Berlin, débordée par la crise, négocie actuellement avec une chaîne hôtelière pour héberger 10’000 réfugiés dans 22 hôtels de la capitale. Le groupe a exigé 50 euros par réfugié et par nuit, soit un coût de 1500 euros par mois contre 300 euros dans un foyer «normal». Pour la chaîne hôtelière, c’est tout gagnant: un taux d’occupation à 100%, pas d’impayés et très peu de frais.

Pour continuer la lecture de l’article, cliquez ici.

Derniers billets publiés sur notre site concernant des aspects économiques de l'accueil de réfugiés: