top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

ForumAsile | Afghanistan: 2015, l’année la plus meurtrière pour les civils

En ligne depuis le 22 mars 2016

En 2015 le conflit civil en Afghanistan a causé la mort de 11’002 personnes, un record absolu selon un rapport de l’ONU publié en février 2016. Il dénonce une forte augmentation des pertes chez les femmes (en hausse de 37%) et chez les enfants (en hausse de 14%) par rapport à 2014. En 2015, les demandes d’asile des Afghans en Suisse ont explosé.

Article de Jasmine Caye, publié sur le blog ForumAsile, le 23 février 2016. Cliquez ici pour lire l’article sur le site du blog.

CPI_RapportPreliminaire

Rapport préliminaire de la Cour pénale internationale.

Selon Human Rights Watch, les afghans subissent l’horreur quotidienne d’attentats suicide, de bombardements et d’enlèvements dont les Talibans sont les principaux responsables. Mais les forces militaires gouvernementales ont commis de nombreux bombardements indiscriminés et en Afghanistan l’impunité règne. La prise de Kunduz par les Talibans en octobre 2015 a donné lieu a de nombreuses violations des droits humains que la Cour pénale internationale (CPI) a dénoncé dans un rapport préliminaire.

Les réfugiés afghans qui arrivent en Europe ont, jusqu’à présent, reçu un accueil glacial et sont généralement considérés comme des migrants économiques. En 2015, le HCR estime qu’ils représentent 20% des arrivants par bateau. En comparaison, les Syriens, les Érythréens et les Irakiens ont reçu un traitement privilégié. Encore aujourd’hui la Macédoine bloque l’entrée de milliers d’Afghans malgré les demandes répétées de la Grèce en faveur de leur passage.

L’aggravation de la situation en Afghanistan s’est traduit, en Suisse, par une hausse dramatique des demandes d’asile avec 7’831 nouvelles arrivées en 2015. En 2014 ils n’étaient que 759 à avoir déposé une demande d’asile. Depuis janvier 2016, ils représentent le premier  groupe de requérants selon le Secrétariat d’Etat aux migrations. Sur les 7’831 demandes en 2015, 9.7% ont reçu le statut de réfugié et 34% l’admission provisoire. En principe donc la Suisse ne considère pas les requérants afghans comme des migrants économiques et procède à un examen minutieux des motifs d’asile, sauf pour les cas Dublin qui font l’objet d’une procédure raccourcie au motif que leur demandes doivent être examinées dans un pays tiers sûr (Etat membre Dublin).