top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Chronique Europe | Du 2 décembre 2015 au 4 février 2016

En ligne depuis le 13 avril 2016 et publié dans - modifié le 14 août 2017

2 décembre

Donald Tusk, président du Conseil européen, déclare à la presse que les personnes parvenues de manière irrégulière en UE devraient pouvoir être détenues jusqu’à 18 mois à des fins d’identification. Selon lui, 70% des personnes arrivant en Europe sont des «migrants économiques», seuls 30% sont Syriens et peuvent prétendre au droit d’asile. Selon le UNHCR, 49% des demandeurs d’asile arrivés par la mer sont Syriens, et la grande majorité des personnes risquant la dangereuse traversée ont un réel besoin de protection.

3 décembre

Le Pakistan refuse le débarquement de 30 ressortissants pakistanais expulsés par la Grèce, la Bulgarie et l’Autriche, au motif que leurs papiers d’identité ne peuvent être authentifiés. 19 autres personnes ont pu débarquer. Le Pakistan est en pourparlers avec l’UE au sujet des retours forcés de ses ressortissants, jusqu’ici refusés par l’État pakistanais.

10 décembre

La Commission européenne met en garde la Hongrie sur l’inadéquation de sa nouvelle législation sur l’asile avec les directives européennes. En question: le droit à un recours effectif et suspensif et celui d’être informé de ses droits dans une langue connue. La Hongrie a deux mois pour réagir avant que la Commission européenne ne saisisse la Cour de justice de l’Union européenne.

10 décembre

La Commission européenne tance également la Grèce et Malte pour une transposition insatisfaisante dans leur législation des directives européennes relatives aux procédures de détermination d’une protection internationale et aux conditions d’accueil. Ces pays ont deux mois pour répondre avant que la Commission ne saisisse la Cour de justice de l’UE.

15 décembre

L’Italie conteste les critiques européennes quant à son manque de diligence à relever de manière systématique les empreintes des migrants arrivant sur son sol. Depuis janvier 2015, souligne le Chef de l’immigration Mario Morcone, l’Italie les enregistre selon les directives européennes.

17 décembre

Lampedusa. Un groupe de 200 demandeurs d’asile proteste contre la prise d’empreintes digitales par les autorités. Ils souhaitent continuer leur route à travers l’Europe et ne veulent donc pas être enregistrés en Italie.

17 décembre

«En raison des changements radicaux apportés ces derniers mois en Hongrie à la législation et à la pratique relatives à l’asile, les demandeurs d’asile qui sont renvoyés dans ce pays courent un risque considérable de subir des violations des droits de l’Homme», déclare M. Muižnieks, Commissaire aux droits de l’Homme de l’UE, qui publie un rapport sur le transfert de requérants d’asile en Hongrie dans le cadre des accords de Dublin (Réf. CommDH(2016)3). Il s’est rendu dans le pays à la suite de l’expulsion de requérants d’Autriche vers la Hongrie en septembre.

7 janvier

La Belgique enregistre un taux de reconnaissance du besoin de protection sans précédent, aujourd’hui porté à 60.7%, contre 48.6% en 2014 et 29.4% en 2013. Un taux d’acceptation lié à l’origine des requérants, venant désormais davantage de pays en situation de conflit où ils ne peuvent être renvoyés (Syrie, Afghanistan et Irak notamment).

14 janvier

Le projet de clôture de 3,7 km à la frontière entre l’Autriche et la Slovénie, premier du genre à séparer deux membres de l’espace Schengen, n’a pas plu à certains vignerons, opposés à une division de leurs terres. Un «trou» de 88 mètres avait été envisagé avant qu’ils ne retirent leur opposition, suite à de nombreux courriers et des menaces de boycott de leur production.

14 janvier

Le vélo a été le moyen de transport le plus utilisé par les quelque 5500 demandeurs d’asile à avoir franchi la frontière russo-norvégienne, profitant d’une faille juridique leur interdisant le passage à pied. La Norvège considérant la Russie comme un pays sûr, elle s’est mise à y renvoyer les Syriens, Irakiens, et autres Afghans par le même moyen de transport. Jusqu’à ce que des ONG s’émeuvent d’une telle pratique par des températures frisant les -20°C. Désormais, des bus ont remplacé les vélos…

24 janvier

Suite à l’appel d’ONGs, le gouvernement britannique envisage d’accueillir 3000 enfants Syriens non accompagnés ayant de la famille au Royaume-Uni et qui se trouvent dans un autre État européen.

4 février

Le programme de relocalisation de réfugiés depuis la Grèce et l’Italie vers les autres pays européens, dont la Suisse, initié en septembre 2015 reste en peine (cf. VE 155). A ce jour, 481 personnes sur les 160’000 prévues ont effectivement été transférées. Soit 322 de plus qu’à fin novembre 2015. Au rythme de 5 réfugiés relocalisés par jour, le compte sera bon dans 87 ans, soit en 2103!

Page réalisée par Anouk Piraud coll. Luma Pillet

Sources: Presse suisse et française, Migration News Sheet