top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

RTS | Emission 36°9: “Santé des réfugiés: pourquoi s’en occuper?”

En ligne depuis le 19 septembre 2016

Dans le cadre de l’émission 36°9,  Muriel Reichenbach, journaliste et Sophie Gabus, réalisatrice, ont effectué un reportage sur la santé des migrants et les réponses médicales et humaines qui leur sont apportées en Suisse.

Intitulé «Santé des réfugiés: pourquoi s’en occuper?» le reportage sera diffusé le

Mercredi 28 septembre 2016, à 20h10 sur RTSUn
(rediffusé jeudi 29 septembre à 10h30 et 15h15 sur RTSDeux)

Il sera également visible sur le site www.rts.ch/sante dès après sa diffusion.

7993993-image

Image: RTS/Capture d’écran

Fin 2015, une personne sur 122 a été forcée de quitter son foyer dans le monde. Conséquence de cette conjoncture exceptionnelle: 1,4 million de personnes ont déposé une demande d’asile en Europe. 3% de ces demandes concernent la Suisse. En provenance principalement de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan et d’Erythrée, nombre de ces personnes sont aujourd’hui, chez nous et attendent d’être fixées sur leur sort. Les expériences traumatisantes vécues dans leurs pays, l’exode, l’attente, l’isolement, le spectre de l’expulsion… autant de facteurs concourant à la détresse psychologique des réfugiés, diagnostic principal auquel est confronté le corps médical, en Suisse romande…

Outre des réponses médicales données aux maux dont souffrent les réfugiés, il y a les élans de solidarité dont font preuve des Romands généreux. En témoignent Armand et Muriel Arapian, à Bevaix (Neuchâtel), qui ouvrent leur cœur et leurs portes à de jeunes Afghans. L’un d’eux raconte: «cette famille nous a mis à disposition un endroit où l’on peut rester. C’est une aide immense. Sans cet aide, nous n’aurions jamais supporté de rester dans l’abri».

, , , ,