top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Banque de temps solidaire: L’échange comme devise

En ligne depuis le 29 avril 2017 et publié dans

VAUD | LE COLLECTIF LET’S ACT LANCE UNE BANQUE DE TEMPS SOLIDAIRE

Comment valoriser les compétences de chacun·e, tout en encourageant l’échange et l’intégration? De cette question est née au sein du collectif lausannois Let’s Act! l’envie de créer une communauté d’échange de compétences au niveau local, dont la monnaie d’échange est le temps, et non l’argent. Une «banque de temps» accessible à toutes et tous, sans contrainte financière, légale ou culturelle. Le lien social se voit renforcé, l’échange devient solidaire et basé sur la confiance.

Au sein de la Banque de temps Let’s Act!, il n’existe pas de hiérarchie: une heure de conseils juridiques équivaut à une heure passée à tondre le gazon, à donner un cours de guitare, ou à faire du baby-sitting. Le projet a pour vocation de permettre à chacun-e, jeune ou âgé·e, Suisse·sse ou de nationalité étrangère, de tout niveau socio-économique, d’échanger ses compétences et connaissances contre celles de quelqu’un d’autre sans débourser un centime.

Le collectif Let’s Act! offre la possibilité à des personnes migrantes ou réfugiées notamment de nouer des liens de confiance et de valoriser leurs compétences dans le cadre d’un système d’échange solidaire où tout le monde est gagnant. Plusieurs personnes ont par exemple déjà fait savoir qu’elles désiraient apprendre à cuisiner érythréen ou se mettre à l’arabe… Après avoir révélé les secrets d’une fondue réussie ou donné un coup de main pour la rédaction d’une lettre?

Leili Yahr,
membre du collectif Let’s act!

  • Pour s’inscrire et participer au projet ou simplement en savoir plus: http://www.enlien.ch/letsact
  • Une permanence «physique» est assurée chaque mercredi au Petit Salon, rue Saint-Martin 18 à Lausanne, de 17h à 18h. L’occasion de faire connaissance, de réfléchir à ses propres compétences, d’obtenir de l’aide pour s’inscrire ou utiliser la plateforme ou simplement, d’échanger.

,