top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Eurobaromètre | Intégration des migrants dans l’Union européenne

En ligne depuis le 19 avril 2018 - modifié le 6 novembre 2018

Début avril 2018, Eurobaromètre (service de publication des sondages d’opinion de la Commission européenne) a présenté les résultats du sondage portant sur les représentations du grand public au sujet de l’intégration des migrants en Europe. Dans les faits, environ 4% des résidents en Europe sont des ressortissants non européens, mais la représentation du grand public sur leur nombre, l’impact de leur présence ou alors leur intégration est parfois déformée. Le rapport esquisse les tendances principales du sondage et établit un comparatif entre les pays amenant un éclairage intéressant sur le traitement différencié de l’information au sujet des migrants.

L’intégralité du rapport Special Eurobarometer 469  Integation in the European Union est publié en ligne en anglais sur le site de Eurobarometer

Ce document invite à réfléchir aux écarts existants entre ce qui relève de la perception et de la réalité. Une des conclusions majeures est encourageante: plus les personnes sont en contact avec des personnes migrantes plus la perception de leur présence est positive. Si certaines personnes évaluent négativement l’intégration des migrants dans leur pays, la plupart attribuent cela à une mauvaise gestion de la part des gouvernements. En moyenne, les personnes évaluent les informations véhiculées par les médias comme trop négatives vis-à-vis des migrants ou objectives; seule une faible part, pense que l’image des migrants dans la presse est trop positive. Une majorité des personnes dit avoir des contacts au moins hebdomadaires avec des personnes migrantes et la plupart estiment qu’une intégration passe par l’engagement des deux parties, migrants comme société d’accueil. Environ sept personnes sur dix estiment que permettre une bonne intégration des migrants est un investissement important pour leur pays.

Fait intéressant, six personnes sur dix estiment être mal informées au sujet de l’intégration et de l’immigration. En effet, les chiffres de ce rapport montrent que la proportion de population issue de pays non européens est majoritairement surévaluée. Euronews en propose une représentation graphique que nous reproduisons ci-dessous et qui peut-être consultée directement sur leur site :

A ce sujet, relisez l’article de Peter Shuterland publié dans Vivre Ensemble n°150 intitulé: Préjugés sur l’immigration. En évoquant le sondage d’opinion Transatlantic Tends, qui interroge une thématique similaire, l’auteur souligne que plus les gens sont informés plus les peurs s’atténuent. Il ajoute:

Il y a là une preuve manifeste selon laquelle les débats et élaborations politiques les plus respectueux de la réalité peuvent considérablement transformer les dynamiques politiques négatives que génère l’immigration.


En relation avec cet article

,