top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Le chef du HCR appelle à la solidarité avec les LGBTI déplacés

En ligne depuis le 23 mai 2018 - modifié le 24 mai 2018

Filippo Grandi rappelle qu’il convient de soutenir ceux qui ont été forcés de fuir en raison de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre.

Article signé par l’équipe du HCR et publié le 17 mai 2018. Cliquez ici pour lire l’article sur le site du HCR.

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, appelle à la solidarité avec les LGBTI qui ont dû fuir leurs foyers en raison de leur orientation et de leur identité sexuelle.

M. Grandi a lancé cet appel dans une vidéo destinée à marquer la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOT) qui a cette année pour thème: les Alliances pour la solidarité.

Dans sa déclaration, M. Grandi souligne le rôle important des réseaux et coalitions, tant formels qu’informels, qui offrent protection et soutien aux lesbiennes, homosexuels, bisexuels, transgenres et intersexes (LGBTI) réfugiés, demandeurs d’asile, déplacés internes ou apatrides.

«En tant qu’êtres humains, nous nous appuyons tous sur des réseaux de soutien, que ce soit la famille, les amis ou des groupes communautaires et religieux», a déclaré M. Grandi. «Lorsque les gens fuient leurs foyers et leurs communautés, ces réseaux de soutien s’effondrent ou se fragilisent et la protection de ces personnes est souvent mise en péril.»

Filippo Grandi a souligné que les réfugiés et déplacés internes LGBTI sont confrontés à cette difficulté plus fréquemment que d’autres personnes, même dans leurs pays d’asile.

«Trouver et développer de bons réseaux de soutien est donc capital pour le respect de leurs droits et pour leur permettre d’honorer leurs aspirations dans les pays et les communautés où ces personnes cherchent protection», a ajouté M. Grandi.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, répond depuis des années aux besoins de protection des déplacés et des apatrides LGBTI.

«Chacun de nous a un rôle important à jouer», a précisé M. Grandi. «Nous pouvons consolider les réseaux de soutien aux réfugiés et déplacés internes LGBTI en encourageant les gouvernements, la société civile, les acteurs de l’aide humanitaire et du développement, les donateurs, les milieux universitaires et le secteur privé à contribuer à faire en sorte que tous les réfugiés, déplacés internes et apatrides soient traités comme égaux autant dans le respect de leur dignité que de leurs droits.»

M. Grandi a précisé que le HCR avait pris des mesures, notamment la création de réseaux et la formation de ses employés et partenaires, pour que tous les programmes contribuent à la sécurité et à l’inclusion des LGBTI. En outre, il a saisi cette occasion pour faire honneur à la diversité au sein même des effectifs du HCR.

«Il incombe à chacun d’entre nous, dans nos opérations à travers le monde, de veiller à ce que la voix des déplacés et apatrides LGBTI soit entendue et intégrée à tous les aspects de notre action» a-t-il ajouté. «En tant qu’individu, nous devons contribuer à créer des environnements de travail inclusifs qui valorisent et encouragent les contributions des collègues LGBTI et de leurs familles.»

Voir aussi le projet “Asile LGBT Genève“, une recherche-action sur les besoins spécifiques des personnes LGBTI relevant du domaine de l’asile à Genève.

 


En relation avec cet article