Aller au contenu
Revue

Numéro : VE 77 / avril 2000

Ne nous y trompons pas, le vote des citoyens d’Emmen contre la naturalisation est hélas plus représentatif de l’opinion publique moyenne que les résolutions courageuses des villes de Genève et Lausanne. Nous voterons cet automne sur la limitation à 18% de la population étrangère, et ce vote s’annonce difficile. Incapable de comprendre qu’on ne combat pas la xénophobie en venant à sa rencontre, les autorités fédérales, dans le cadre de l’asile, multiplient ces temps-ci les signaux aberrants.

Editorial | A contre-courant

Enquête | Retour des réfugiés en Bosnie: Un avenir bien sombre

Billet d’humeur | Commission de recours: Srebrenica c’est fini

Procédure | Au quotidien dans un service de consultation. Franz Kafka, ressortissant tchèque…

Intégration | Jura bernois: Les vertus du football

CHRONIQUE SUISSE | 1er février – 27 mars 2000

Politique | Action 2000: Les limites de l’humanité

Accueil | Centres d’accueil en Valais romand: Du convenable à l’ignoble

Assistance | Baisse des prestations aux requérants. Une grave erreur politique

Besoin de la version complète