top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Rwanda | Quand l’ODR réveille les pires traumatismes. Après le génocide, le renvoi?

En ligne depuis le 10 mai 2002 et publié dans - modifié le 21 juin 2017

Huit ans après le génocide rwandais, qui avait conduit la Suisse à «admettre provisoirement» un certain nombre de Rwandais (à défaut de leur accorder systématiquement l’asile, comme on l’aurait fait sans hésiter au temps des Hongrois et des Tchécoslovaques), l’Office fédéral des réfugiés (ODR) estime que le temps de la compassion est passé. Il y a deux ans, il avait déjà annoncé qu’il entendait mettre fin à leur admission provisoire, écrivant effectivement dans ce sens à un certain nombre d’entre eux. Devant les protestations, l’ODR n’avait pas concrétisé son intention. Mais voilà que ce petit jeu recommence, plongeant à nouveau dans l’angoisse celles et ceux qui tentaient de retrouver leur équilibre. A titre d’exemple, nous citons ici, sans autres commentaires, la lettre d’un médecin psychiatre adressée en janvier dernier au Centre social protestant de Genève.

, , ,