top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

TdG | Manque de transparence autour de la détention des migrants mineurs

En ligne depuis le 9 mai 2017

La détention administrative des jeunes est répandue. Les contours de la pratique dans les cantons restent très flous.

Article de Lucie Monnat, publié le 5 mai 2017 dans La Tribune de Genève. Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site de la TdG.

En Suisse comme dans le reste du monde, la détention de mineurs non accompagnés est une pratique de plus en plus répandue. Vendredi à Berne, spécialistes et orateurs se sont exprimés à l’occasion d’un colloque international consacré à la question. La Suisse, fière de sa tradition humanitaire, est loin d’être un modèle. «Je suis venue vous présenter la situation de la France, qui à mon sens est très mauvaise élève avec sa durée de détention maximale à 45 jours des mineurs migrants, souligne Sandie Batista, spécialiste de la situation des enfants migrants dans l’Hexagone. J’apprends ici que la loi suisse prévoit une détention maximale d’un an!» Selon un jugement de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), la détention d’un mineur migrant dépassant les 10 jours est considérée comme inhumaine.

Cliquez ici pour continuer la lecture de l’article.

Dessin: Ambroise Héritierx]

Voir aussi le préjugé “Détention?” de notre brochure

Il y a ce qu’on dit sur les réfugiés. Et il y a réalité.

“Travail sur appel, contrats précaires, salaires très bas… Qui profite de qui?”
Découvrez la réponse en cliquant ici.

Derniers billets publiés sur notre site concernant la problématique de la détention administrative:

, ,