top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Genève | Initiative constitutionnelle sur le mentorat : « Personne dans la Marge »

En ligne depuis le 24 septembre 2018

Une nouvelle initiative cantonale a été publiée dans la Feuille d’Avis Officielle (FAO) du 21 septembre 2018. L’initiative « Personne dans la Marge » vise à ce que tout jeune, jusqu’à l’âge de 25 ans, puisse bénéficier du soutien individualisé d’un mentor qui l’accompagne dans son parcours éducatif. Le but est de lutter contre les inégalités sociales dont souffrent certaines familles, notamment dans leur rapport à l’école. Différents projets de mentorat ont déjà été testés avec succès avec des jeunes défavorisés et des jeunes exilés; les initiants estiment qu’il faudrait étendre ce système de soutien à l’ensemble des jeunes du canton. Il reste  jusqu’au 21 janvier 2019 pour récolter les signatures nécessaires. Les initiants souhaitent en déposer 9300. Vous trouverez ici un bref exposé des motifs de l’initiative.

Chaque année plusieurs centaines d’élèves, d’enfants, de jeunes, d’apprenti-e-s, de jeunes migrant-e-s se retrouvent en grande difficulté ou exclu-e-s du système éducatif, d’enseignement et de formation. Ces situations sont cause de souffrance et dysfonctionnelles en termes de cohésion. Pour en sortir, il faut adapter le système éducatif, d’enseignement et de formation, au défi de notre temps et individualiser les mesures de soutien, également hors du temps scolaire. Nous proposons d’innover en misant sur la solidarité intergénérationnelle, en créant une relation privilégiée entre l’élève et un adulte de référence au travers du mentorat.

Plusieurs initiatives récentes démontrent le succès du mentorat ; à Genève notamment, grâce à des centaines d’habitant-e-s de ce canton, de tous âges, de toutes origines et de toutes conditions sociales. Les personnes engagées sont prêtes à donner de leur temps pour aider individuellement les élèves et les apprenti-e-s les plus fragiles.

En encadrant les élèves et les apprenti-e-s en difficulté, les mentor-e-s ont pour tâche de mettre en évidence et de lutter contre les inégalités sociales qui pénalisent les familles concernées, dans leur rapport à l’école. Ils/Elles s’efforcent de recréer du lien entre les jeunes, la famille et le système éducatif, d’enseignement et de formation. Ils/Elles ne se substituent ni à l’école ni à la famille, mais apportent leur soutien à l’enfant ou au jeune qu’ils/elles accompagnent et à son entourage dans une collaboration concrète avec les directions d’établissement, les enseignant-e-s et les équipes éducatives.

Le recours à un mentorat est volontaire et peut être accordé jusqu’à l’âge de 25 ans au moins, dans l’attente d’une première certification de l’enseignement secondaire II.

Il doit revenir au canton, en collaboration avec les communes, les fondations et les associations concernées, de mettre en place et de financer la structure qui permettra aux mentor-e-s d’exercer leur activité, d’être formé-e-s et accompagné-e-s.

Le canton garantit l’accès gratuit au mentorat pour les familles défavorisées.

 

Initiative “Personne dans la Marge”

Retrouvez ici le texte complet de l’initiative, les arguments détaillés de ses soutiens, ainsi que le formulaire de signatures.

 


En relation avec cet article

, ,